Football - Coupe de France

Michel ne veut pas d'impasse

Michel ne veut pas d'impasse

L'Olympique de Marseille est toujours le recordman de victoires en Coupe de France avec dix succès. Mais pour combien de temps encore ? Le Paris SG se rapproche à vitesse grand V (9 victoires). Ce trophée que l'OM n'a plus décroché depuis 1989 (quand le PSG empilait sept Coupes de France dans le même temps), Michel en fait un objectif pour la fin de saison. Eliminé en Europa League, candidat peu crédible au podium de la Ligue 1, Marseille peut encore rêver d'une Coupe où le club phocéen a surtout connu des déceptions au cours des dernières année avec deux finales perdues contre Paris (2006) et Sochaux (2007) ainsi que deux humiliations face à Carquefou (2008) et Quevilly (2012). C'est pourquoi le déplacement de jeudi à Caen pour y affronter Granville, pensionnaire de CFA2, en quarts de finale, est important pour l'OML pense Michel. Lors de sa conférence de presse de veille de match, le technicien espagnol a rappelé que "l'histoire du club compte par-dessus tout". "Les joueurs, il faut les intéresser à l'histoire de l'OM. Très souvent, ils ne font pas attention à ce genre de choses. C'est une partie de mon travail."

"On ne peut pas se permettre de ne pas passer ce tour. Les joueurs sont prévenus et ne peuvent pas laisser passer cette occasion", a déclaré le Madrilène mercredi, rappelant que "les objectifs sont autant le championnat que la coupe" et qu'il y a "une série de quatre matches très importants à disputer. J'insiste là-dessus. On saura alors où on peut aller pour la fin de saison".

Interrogé sur sa sortie médiatique concernant son envie d'entraîner un jour le Real Madrid sur la radio espagnole Onda Cero, Michel a tenu à faire une mise au point : "J'ai dit que je me sentais prêt dans le futur pour entraîneur le Real. Mais pas pour le moment. C'est différent de ce qui a été écrit dans la presse." Une nouvelle fois questionné sur son avenir, Michel a réitéré son envie de "rester à l'OM. On travaille déjà sur les joueurs pour l'année prochaine. Nous devons voir si certains joueurs peuvent rester. Ensuite, on aura une réunion avec le président". Si lui veut rester, est-ce que la réciproque est vraie ?

En attendant que l'OM établisse un semblant de projet sportif pour les prochains mois à venir, Michel a fait le point sur l'état de forme de ses joueurs. Pour le déplacement en Normandie, l'OM serait privé de son meilleur joueur, Lassana Diarra. "Diarra, on veut le préserver pour dimanche et la réception de Toulouse. Il n'est pas blessé mais il est fatigué et on ne veut pas forcer avec lui. Nkoulou est suspendu et Diaby s'est blessé vendredi dernier à l'entraînement. Il est touché au mollet".

Séduisant à Bilbao avec deux attaquants alignés d'entrée de jeu, à savoir Michy Batshuayi et Steven Fletcher, l'OM aura sans doute le même visage sur le papier jeudi soir à Caen. "Demain, on jouera avec le même système que face à Bilbao. On aura deux attaquants, a indiqué Michel ce mercredi en conférence de presse. Je suis content de pouvoir compter sur un deuxième avant-centre avec Fletcher. Cela faisait trois mois que je l'attendais".


Achetez ce produit Olympique de Marseille sur sport-kiff.com







Sport-Kiff.com, la boutique du sport
Partenaire officiel de Sport.fr






à lire aussi

Buzz sport