Football - Coupe de France

Lille passe dans la douleur

Lille passe dans la douleur

Lille s'est fait très peur. Les visages soulagés au coup de sifflet final en disaient long sur le suspense de la fin de match. Chez lui, le LOSC a disposé de Nîmes (3-2) lors des 32e de finale de la Coupe de France. Dans l'ensemble, les Dogues méritent leur victoire mais il ne faut pas occulter le sursaut d'orgueil des Crocodiles. Parfaitement en place, les Nordistes ont archi-dominé la première période et rentraient aux vestiaires avec une avance confortable suite à deux très beaux buts de Payet (7e) et Balmont (44e). Supérieur à son adversaire sur le plan technique et physique, Lille semblait se diriger sereinement et tranquillement vers la qualification lorsque Roux (52e) corsait l'addition peu après la mi-temps. Finalement, il ne fallait pas enterrer les Nîmois trop tôt. Alors que le LOSC commençait à marquer le pas physiquement, le pensionnaire de Ligue 2 montait lui en puissance. Bien aidé par les sorties de Martin, sur blessure, et de Payet, Nîmes prenait peu à peu le contrôle de l'entrejeu et relançait le suspense grâce à Gragnic (61e) et Koné (70e). Au métier, les hommes de Rudi Garcia contrôlaient la fin de la rencontre et empochaient la victoire.

Lille accède donc aux 16èmes de finale de la Coupe de France au terme d'une partie qui aurait pu lui échapper. A l'issue du match, Benoit Pedretti ne retenait pas que la qualification mais aussi et surtout l'inconstance de son équipe. "On fait 50 bonnes premières minutes. Puis on se relâche et on prend deux buts. C'est pas normal. On est inconstant depuis le début de saison et redémarre 2013 sur les mêmes bases", expliquait-il, visiblement frustré, au micro d'Eurosport.




Sport.fr Mobile
Sport Kiff
Le sport en direct sur votre mobile Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport