Le Paris SG a remporté la 100e édition de la Coupe de France en venant à bout, samedi soir, d’Angers (1-0) au Stade de France. Le club de la capitale a dû attendre la 91e minute, et le but contre-son-camp d’Issa Cissokho sur un corner d’Angel Di Maria, pour s’imposer pour la troisième année de rang dans l’épreuve. Le PSG soulève la 11e Coupe de France de son histoire – record absolu – et clôt cette saison en demi-teinte sur un titre, le troisième après le Trophée des Champions et la Coupe de la Ligue.

Le papier d’avant-match
C’est le match le plus important pour le PSG dans cette fin de saison, depuis plusieurs semaines, les joueurs d’Unai Emrery connaissaient parfaitement le résultat du championnat. Après ce gros échec, ils sont dans l’obligation de s’imposer face à Angers en finale de la Coupe de France. Angers peut paraitre l’adversaire parfait pour mobiliser les troupes mais attention à ne pas se faire surprendre par cette belle équipe de Ligue 1 (12e).

Pour sa 15e finale de coupe de France, le PSG n’a donc pas le droit à l’erreur s’il veut s’offrir sa 11e coupe de France et la 3e consécutive. En cas de succès, il serait seul détenteur du record du nombre de Coupes devant l’OM. Une victoire qui est espérée aussi par Bordeaux qui veut se qualifier pour la Ligue Europa, la saison prochaine. Cette finale est donc la seule possibilité pour bien finir la saison. C’est quand même la plus mauvaise saison du club depuis l’arrivée du Qatar à la tête du PSG, le prochain mercato s’annonce agité pour venir renforcer l’équipe, Paris va devoir dépenser des sommes importantes.

Depuis la fin de la saison dernière, le PSG connaît des situations des déboires extra-sportifs s’accumulent comme l’affaire Serge Aurier, Ben Arfa ou encore ces derniers jours avec les perquisitions dans les domiciles de Di Maria et Pastore.

D’après certains médias, une vive tension existe entre Unai Emery et son vestiaire depuis plusieurs semaines. La situation s’est dégradée après le match face à Caen, la semaine dernière, l’entraîneur n’aurait pas accepté le comportement des joueurs et n’est donc pas venu fêter la fin de l’ère Maxwell au PSG. Une division qu’il faudra gommer, face à Angers, pour espérer l’emporter face au SCO qui n’avait plus atteint la finale de la Coupe de France depuis 60 ans. N.P

Le parcours du SCO