Arras : "Si le PSG se met en route..."

Football / Coupe de France

Arras : "Si le PSG se met en route..."
Photo TEAMSHOOT

Arras : "Si le PSG se met en route..."

Dimanche 6 janvier 2013 - 17:34

Dimanche soir, tous les regards seront tournés vers le Stade de l'Epopée à Calais, où Arras affronte le PSG en 32e de finale de la Coupe de France. Le match d'une vie pour les amateurs nordistes, 11e de leur groupe en CFA 2. Absolument pas déçu par la possible absence de Zlatan Ibrahimovic, Reynald Dabrowski aborde cette rencontre "normalement", comme il l'explique à Sport.fr.

Comment se prépare-t-on à disputer une telle rencontre ?

Reynald Dabrowski : Comme d'habitude. Ce qui est important, c'est de ne pas changer nos habitudes, pour ne pas se mettre de pression supplémentaire. On a fait ce qui était prévu pour cette reprise. Les joueurs ont eu sept jours de repos après le report de notre dernier match de championnat, le 22 décembre. On a repris normalement, afin de préparer ce match contre Paris, mais aussi la deuxième partie du championnat. Ce 32e de finale de Coupe de France va être important, c'est sûr, mais les matches qui suivront seront aussi importants pour nous. Il faut chercher à aborder ce match calmement, sereinement, afin de le vivre pleinement.

On imagine que votre groupe est ultra motivé à l'idée de rencontre le PSG...

Quand on se prépare un vivre un événement comme ça, il n'y aucun problème. Le groupe vit très bien cette aventure. On sent une équipe mobilisée et déterminée. Le risque de voir les joueurs être perturbés existe, bien sûr. Mais c'est mon rôle de coach de recentrer sur ce qui est le plus important, c'est-à-dire le terrain. C'est pour ça que pour nos deux derniers rendez-vous avec l'équipe avant le match, les médias ne seront pas conviés, afin que l'on puisse se concentrer sur l'évènement.

Quel discours tenez-vous à votre équipe ces derniers jours ?

Motiver les joueurs sera facile, il n'y aura aucun problème. Après, je leur dis simplement que ce match-là, il faut le jouer, le vivre. Pas question de regarder l'adversaire, il faut se préparer à disputer une rencontre de football. Les Parisiens qui vont rentrer sur le terrain sont constitués comme les joueurs arrageois, avec deux jambes, une tête, deux bras, un corps. Ce sera une opposition d'hommes et de talents. On sait bien qu'en face il y a beaucoup plus de talent et de classe, mais on aura aussi nos arguments à faire valoir. Il faudra d'appuyer sur le collectif et l'état d'esprit. Notre force va passer par là : avoir un mental et un moral d'acier, de la détermination et de l'abnégation.

"Quelque soit le résultat, ce sera une victoire pour nous"


Avez-vous un plan particulier pour tenter de gêner au maximum le PSG ?

On se prépare de la façon dont on pense que le match va se dérouler. Donc on imagine que Paris va avoir le monopole du ballon dans un premier temps (rires). C'est logique. Il faudra être bien en place, être costaud pour ne pas se faire surprendre. Si le match se déroule de façon positive, il ne faudra hésiter à mettre en place notre jeu et à utiliser nos points forts. On n'a pas eu besoin de superviser le PSG. On les voit tellement à la télévision qu'on a toutes les vidéos nécessaires. Mettre un plan particulier par rapport à tel ou tel joueur, c'est compliqué. Déjà, en raison de la qualité individuelle des Parisiens. Mais aussi car on ne sait pas quelle équipe va être alignée en face.

Justement, Zlatan Ibrahimovic pourrait être laissé au repos pour cette rencontre...

Peut-être, on ne sait pas. Ce ne sera pas une déception ou un soulagement. Quelque soit les joueurs qui seront alignés au PSG, ce ne seront que des internationaux ou presque. Si Ibrahimovic et là ou pas, ça ne changera rien.

Que craignez-vous le plus avant d'affronter le leader du championnat de France ?

La percussion, la vitesse du PSG et leur force de frappe. On voit bien depuis quelques matches qu'ils sont pratiquement intouchables. Ce qui est à craindre aussi, c'est que la machine se mette vraiment en marche. Et là, ça pourra être compliqué pour nous.

Le fait de jouer devant 12 000 spectateurs peut-il vous perturber ?

Je pense que ce sera plutôt un élément moteur pour les joueurs. Entendre autour de ferveur autour d'eux, ça va plutôt leur servir que les desservir. Pour moi c'est un atout supplémentaire pour nous. Espérons qu'on fera une très belle prestation. Je pense que le club et les joueurs ont mérité d'être là. On a passé sept tours de Coupe de France avant de défier le PSG. Réussir le match dans le contenu, avec nos valeurs, ce sera la chose la plus importante qui pourra nous arriver. Quelque soit le résultat, ce sera une victoire pour nous.

Propos recueillis par Frédéric Sergeur

Le sport en direct sur votre mobile


Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr



Le Zapping Sport.fr de la semaine : Cristiano Ronaldo, Messi, James Rodriguez, Van Persie, Ibrahimovic

Fil infos Sport

A la une

Le buzz du jour

Insolites People

Sport Business

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine