La saison de Bundesliga s’est conclue ce week-end sur le sacre annoncé du Bayern Munich, le dernier match de Robert Lewandowski avec le Borussia Dortmund ou encore la descente aux enfers de Hambourg. Voici les cinq enseignements de la saison en Allemagne.

Pari réussi pour Guardiola
Un an après avoir quitté le Barça, Pep Guardiola s’envolait pour Munich avec la ferme intention de prouver ailleurs qu’en Catalogne. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le technicien espagnol a réussi son pari. Sacré champion en mars, le Bayern a écrasé la Bundesliga comme jamais auparavant, remportant 29 de ses 34 matchs, marquant la bagatelle de 94 buts et comptant 19 points d’avance sur son dauphin, le Borussia Dortmund. Critiqué par certains pour avoir importé le jeu du Barça en Bavière, Guardiola a mené son équipe à l’essentiel : un deuxième titre de champion d’Allemagne consécutif, ce qui n’était plus arrivé au Bayern depuis 2006.

Le cadeau d’adieu de Lewandowski
Après avoir martyrisé le Real Madrid mais vu le titre de meilleur buteur de Bundesliga lui échapper l’an passé, l’attaquant du Borussia Dortmund Robert Lewandowski a remis les pendules à l’heure et récupéré son trône de meilleur artificier outre-Rhin. Auteur de 20 buts en championnat, le Polonais, qui rejoindra le Bayern pour cinq ans, a offert un beau cadeau d’adieu à ses supporters. Fidèle à son club depuis 2010, Lewandowski s’est même permis de passer la barre des 100 réalisations sous les couleurs du BVB en cours de saison, faisant de lui l’un des joueurs les plus prolifiques de l’histoire des Borussen et le chouchou du Westfalenstadion.

Le déclin de Hambourg
Avant même le barrage de relégation que le HSV jouera contre Greuther Fürth, on peut parler d’une véritable chute pour Hambourg, club mythique aux portes de la deuxième division. Seul club à n’être jamais descendu depuis la création de la Bundesliga moderne en 1963, le HSV a vécu une saison cauchemardesque. Le double changement d’entraîneur n’y a rien fait, Mirko Slomka ne faisant pas mieux que ses prédécesseurs, l’ex-sélectionneur des Pays-Bas Bert van Marwijk et l’ancien joueur du Bayern Thorsten Fink. Malgré la révélation Pierre-Michel Lasogga (13 buts), Hambourg, dernière défense de Bundesliga avec 75 buts encaissés, jouera donc sa survie parmi l’élite sur deux matchs à très haute tension.

Wolsfburg retrouve l’Europe
Champion d’Allemagne en 2009, Wolfsburg retrouvera la scène européenne l’année prochaine. À la faveur d’une belle deuxième partie de saison, le VfL termine l’exercice en cinquième position et se qualifie directement pour l’Europa League, quatre ans après en avoir été quart de finaliste. Les Loups de Dieter Hecking ont pu compter sur la doublette croate Olic-Perisic (24 buts à eux deux) et sur un effectif revanchard mené par le Belge Kevin de Bruyne, transfuge de Chelsea où il jouait peu, et le Brésilien Luiz Gustavo, désireux de se relancer après son passage au Bayern Munich.

Saison réussie pour les Français
Les Français de Bundesliga se sont plutôt bien comportés cette saison. Outre l’inévitable Franck Ribéry, encore une fois décisif pour le Bayern et grand artisan du titre bavarois (16 buts et 10 passes décisives), la jeune colonie tricolore de Fribourg a réalisé une belle saison, notamment Jonathan Schmid, auteur de 4 buts et 8 passes décisives, ou encore Francis Coquelin, prêté par les Gunners d’Arsenal. Avec ses 12 réalisations, l’ancien Bastiais Anthony Modeste a également permis à Hoffenheim d’accrocher une belle 9e place et d’en faire la troisième attaque de Bundesliga. Un petit mot de l’ancien pensionnaire de Ligue 1, le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang, pas toujours titulaire au Borussia Dortmund mais qui a tout de même trouvé le chemin des filets à 13 reprises et très certainement passé un palier sous les couleurs du BVB.
Tableau de bord

Champion 2013-2014: Bayern Munich
Qualifiés pour la Ligue des champions 2014-2015:
Bayern Munich, Dortmund, Schalke, Leverkusen (tour de barrage)
Qualifiés pour l’Europa League 2014-2015: Wolfsburg,
Mönchengladbach, Mayence (à la faveur de la finale Bayern Munich-Dortmund en Coupe d’Allemagne)
Relégués en 2e division: Nuremberg, Brunswick
Barragiste: Hambourg, qui affrontera le 3e de D2
(Paderborn ou Greuther Fürth)
Promus en 1re division: Cologne, Paderborn et/ou
Greuth Fürth

Meilleur buteur 2013-2014: Robert Lewandowski (Borussia Dortmund) avec 20 buts
Meilleure attaque 2013-2014: Bayern Munich (94 buts
marqués)
Meilleure défense 2013-2014: Bayern Munich (23 buts
encaissés)

Moyenne de spectateurs 2013-2014: moyenne de 43.501
(contre 42.623 en 2013)