Le journal Le Parisien s’est procuré les déclarations de Karim Benzema devant la juge d’instruction de Versailles au sujet de l’affaire de la sextape avec Mathieu Valbuena. L’attaquant des Bleus et du Real Madrid déplore l’acharnement dont il est l’objet.

L’attaquant du Real Madrid et de l’équipe de France avoue avoir été très touché par cette histoire. Je suis énervé, franchement, grave énervé par rapport à tout ce qui est sorti, dans la presse. On m’a sali, par rapport à ma famille, me voir sur toutes les chaînes, pour rien du tout. Comme si j’étais un terroriste, a-t-il lâché. Ce n’est même plus l’affaire de la sextape de Valbuena, c’est l’affaire Benzema. Je suis comme un fou, je suis dégoûté. Heureusement que j’ai un bon mental, je résiste à tout ça, mais franchement c’est un truc de fou. Mes neveux et nièces qui vont à l’école se font insulter. Je reçois des lettres de menace chez moi. Ça, je m’en fous. C’est plus la souffrance de mes parents, ça fait mal quand tu vois ton père et ta mère qui pleurent.