Comme Nasser Al-Khelaïfi, Dimitri Rybolovlev va bientôt pouvoir s’expliquer devant la justice. Le président de l’AS Monaco a été convoqué par un juge, jeudi.

 

Il a indiqué qu’il se rendrait au rendez-vous, par le biais d’un porte-parole : « Je me rendrai à la convocation des autorités judiciaires de Monaco pour évoquer la plainte de Tania Rappo qui prétend avoir souffert d’une atteinte à sa vie privée. Je dois être inculpé comme complice dans cette affaire, bien que je conteste avoir commis de tels faits. J’ai pour intention de coopérer pleinement avec les autorités et de les assister par tous moyens. Comme j’ai déjà pu le déclarer, j’ai la certitude que le système judiciaire monégasque, indépendant et professionnel, mettra cette affaire au clair. Il convient de rappeler que cette procédure a été déclenchée suite à la dénonciation d’une escroquerie massive par mon trust familial et dont il a été victime. Je suis très confiant quant à l’issue des poursuites en cours et suis convaincu que le système judiciaire monégasque fera son travail, ce que nous attendons avec impatience », a-t-il précisé.