La ministre des Sports Laura Flessel, en déplacement à Leipzig (Allemagne) pour les Championnats du monde d’escrime, a affirmé qu’elle souhaitait faire revenir les entraîneurs français partis à l’étranger. Une réalité qui frappe notamment l’escrime, sport dont est issue la ministre.

Aujourd’hui, il y a une réalité, des faits, c’est valable dans tous les sports, a estimé Laura Flessel qui est elle-même ancienne escrimeuse. L’escrime est l’un des sports les plus touchés par cet exode, avec dernièrement les entraîneurs nationaux à l’épée et au fleuret partis respectivement en Chine et au Japon.

Je suis dans l’objectif d’avoir des acteurs compétents, un encadrement compétent, un meilleur équilibre entre le secteur privé et public, pour valoriser la pratique du sport, a précisé Laura Flessel, qui retrouve Leipzig, où elle a décroché un titre mondial par équipes et une médaille de bronze en individuel en 2005.

Je fais des consultations avec les présidents de fédérations, les syndicats, les différents acteurs du mouvement sportif français. Avant de parler de plan d’action, il faut consulter. Je suis encore dans cette phase, a ajouté la ministre.