Cyclisme - Tour d'Espagne

Vincenzo Nibali enlève la Vuelta

Vincenzo Nibali enlève la Vuelta

Vincenzo Nibali, 25 ans, devient le premier Italien depuis Marco Giovannetti en 1990 à gagner le Tour d'Espagne.

Il succède au palmarès aux Espagnols Alejandro Valverde (2009) et Alberto Contador (2008).

Le Sicilien n'a remporté aucune étape sur cette Vuelta, contrairement à son dauphin, l'Espagnol Ezequiel Mosquera (20e étape), et au troisième du classement général, le surprenant coureur slovaque Peter Velits (17e étape).

Mais Nibali a fait preuve d'une grande régularité et d'une formidable résistance dans la montagne, surtout face aux dangereux assauts des Espagnols Joaquin Rodriguez et Mosquera.

Nibali, 3e du Giro cette année, a récupéré le maillot rouge de leader à l'issue de la 14e étape après l'abandon de l'Espagnol Igor Anton, victime d'une chute spectaculaire.

L'Italien a dû se battre jusqu'au bout, revenant samedi sur Mosquera dans la dernière étape de montagne au sommet du col de la Bola del Mundo (2250 m), au nord-ouest de Madrid.


Moncoutié meilleur grimpeur
Le Français David Moncoutié (Cofidis) a remporté dimanche son troisième maillot blanc à poids bleus, celui de meilleur grimpeur de la Vuelta, en autant de participations. Moncoutié, 35 ans, a en outre remporté une étape à chaque participation (2008, 2009 et 2010). Il s'est imposé le samedi 4 septembre à Xorret del Cati (8e étape).





RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport

Paris n'a pas le choix : il faut gagner à Nice Ligue 1

Paris n'a pas le choix : il faut gagner à Nice

Ce dimanche à 21 h suite et fin de la 35e journée de Ligue 1 avec le choc entre le PSG et l'OGC Nice. Les hommes d'Unai Emery se déplacent avec une seule idée en tête, la victoire. Une défaite où un nul serait synonyme d'échec dans la course au titre avec Monaco, qui a maintenu la pression en s'imposant face à Toulouse (3-1), et pourrait relancer Nice pour une potentielle deuxième place. Un match qui devrait tenir toutes ses promesses.