Gilbert s'impose en costaud

Cyclisme / Tour d'Espagne

Gilbert s'impose en costaud
Photo TEAMSHOOT

Gilbert s'impose en costaud

Dimanche 26 août 2012 - 18:25

Plus discret cette année que la saison dernière, Philippe Gilbert (BMC) remporte la 9e étape du Tour d'Espagne, longue de 196,3 km entre Andorre et Barcelone. Le Belge, spécialiste des classiques, a profité de l'arrivée exigeante pour régler au sprint Joaquim Rodriguez (Katusha), le leader du classement général.

Classement général

1. Joaquim Rodriguez (ESP/KAT) 34h44:55.
2. Chris Froome (GBR/SKY) à 0:53.
3. Alberto Contador (ESP/SAX) 1:00.
4. Alejandro Valverde (ESP/MOV) 1:07.
5. Robert Gesink (NED/RAB) 2:01.
6. Daniel Moreno (ESP/KAT) 2:08.
7. Nicolas Roche (EIR/ALM) 2:34.
8. Igor Anton (ESP/EUS) 3:07.
9. Laurens ten Dam (NED/RAB) 3:18.
10. Bauke Mollema (NED/RAB) 3:27.
11. Niemiec Przemyslaw (POL/LAM) 3:40.
12. Eros Capecchi (ITA/LIQ) 3:40.
13. Tomasz Marczynski (POL/VAC) 3:43.
14. Sergio Henao (COL/SKY) 3:54.
15. Winner Anacona (COL/LAM) 3:58.
16. Andrew Talansky (USA/GRM) 4:00.
17. Rinaldo Nocentini (ITA/ALM) 4:02.
18. Steve Morabito (SUI/BMC) 4:29.
19. Maxime Monfort (BEL/RSH) 4:32.
20. Bart De Clercq (BEL/LTB) 5:24.

Un groupe de quatre hommes aura passé une bonne partie de la journée aux avant-postes. Les Néerlandais Martijn Maaskat (Garmin) et Bert Lindeman (Vacansoleil), le Français Mickael Buffaz (Cofidis) et l'Espagnol Javier Chacon (Andalucia), qui s'étaient déjà tous illustrés par des échappées lors d'étapes précédentes, avaient remis le couvert dimanche. Partis dès le 1er kilomètre, ils auront compté jusqu'à 5 minutes d'avance, mais n'auront jamais réussi à se soustraire au contrôle du peloton.

Le quatuor était repris à 25 kilomètres du but, moment choisi par l'Espagnol Rosendo pour contre-attaquer, sans succès toutefois.

Partis dans les derniers kilomètres de l'épreuve, rendus difficiles par la montée de Montjuic, Gilbert et Rodriguez se seront montrés les plus costauds. Rodriguez aura d'abord contré une attaque de l'Italien Ballan (Lampre), parti dans la bosse de Montjuic à 4 kilomètres de l'arrivée, avant de se voir rejoint par Gilbert. "La montée de Montjuic était très dure. Quand j'ai vu Rodriguez démarrer, j'ai su que c'était le moment si je voulais gagner. Après, au sprint, je savais que j'étais plus rapide que lui", a raconté le Belge après sa victoire.

Pour Rodriguez, l'essentiel est ailleurs. Le Catalan, qui jouait donc à domicile, continue ainsi à faire de bonnes affaires. Il grappille de précieuses secondes sur ses principaux rivaux : 9 secondes sur l'Espagnol Valverde, 12 secondes sur Contador et le Britannique Froome. "Je gratte une seconde par-ci par-là comme une bonne petite fourmi", dit-il. "Je suis cette stratégie parce que je sais qu'après, lors du contre-la-montre (mercredi), je vais souffrir. Je ne suis pas non plus capable de mettre une minute à mes rivaux en montagne. Mais si je continue à prendre quelques poignées de secondes ici et là, pourquoi ne pas songer à un podium ou même à la victoire ?", calcule le coureur de Katusha. Au classement général, Rodriguez conforte son leadership avec désormais 53 secondes d'avance sur Froome, une minute sur Contador et 1 minute 7 secondes sur Valverde.

Lundi, les coureurs pourront profiter d'un premier jour de repos au cours duquel ils seront transférés vers la Galice.

Fil infos Sport

A la une

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine