Cobo : l'ex dépressif qui s'offre la Vuelta !

Cyclisme / Tour d'Espagne

Cobo : l'ex dépressif qui s'offre la Vuelta !

Lundi 12 septembre 2011 - 14:31

L'outsider espagnol Juan José Cobo (Geox) a remporté dimanche à Madrid, et à la surprise générale, le Tour d'Espagne 2011 devant les Britanniques Christopher Froome (Sky), à 13 secondes, et Bradley Wiggins, à 1 minute 39 secondes.

A 30 ans, Juan José Cobo, jusque là honnête grimpeur et équipier loyal, sort donc de l'ombre pour remporter son premier grand tour. L'Espagnol s'est emparé du maillot de leader dans la 15e étape au sommet du mythique col de l'Angliru pour ne plus jamais le quitter.

"Il y a un avant et après cette victoire dans ma vie de cycliste", a estimé à l'arrivée l'Espagnol, le visage radieux.

"Il y a trois mois encore, personne n'aurait imaginé ça. Ceux qui me connaissent savent que je reviens de loin, d'un an et demi de dépression durant lequel je n'ai plus cru en moi", a rappelé un Juan José Cobo qui avait effectivement vécu une année 2010 assez difficile avant de changer d'équipe, passant de la Caisse d'Epargne à Geox.

La Vuelta 2011 a décidément été riche en surprises puisqu'elle voit également monter sur la deuxième marche du podium le jeune Christopher Froome, qui devait au départ jouer les équipiers de Bradley Wiggins, finalement troisième.

Le Slovaque Peter Sagan a, de son côté, remporté au sprint la 21e et dernière étape pour porter à trois le nombre de ses succès dans cette édition. Le jeune coureur de 21 ans a devancé les Italiens Daniele Bennati (Leopard) et Alessandro Petacchi (Lampre).

Et de quatre pour Moncoutié



"Je suis vraiment content de la manière dont s'est passée cette Vuelta. J'aurais été encore plus heureux si j'avais pu remporter le mailot vert parce que je ne suis pas passé loin (4e). Mais le bilan reste très satisfaisant", a estimé le sprinteur slovaque qui a également laissé entendre qu'il viserait le titre de champion du monde, le 25 septembre au Danemark.

"Pour gagner les Mondiaux, il faut une très bonne équipe", a toutefois remarqué le Slovaque, qui dit "se laisser le temps" pour parvenir à décrocher ce titre.

Auparavant, trois coureurs s'étaient échappés dans les rues de Madrid: l'Italien Damiano Caruso (Liquigas) et les Espagnols Jose Alberto Benitez (Andalucia) et Juan Horrach (Katusha). Mais ils ont été rattrapés par le peloton à 11 kilomètres de l'arrivée, les sprinters ayant souhaité s'offrir un dernier emballage final sur l'avenue de la Castellana.

Concernant les autres maillots distinctifs, le Français David Moncoutié (Cofidis) signe un exploit en enlevant pour la quatrième année d'affilée le maillot de meilleur grimpeur. Il n'est plus qu'à une victoire du record de l'Espagnol Jose Luis Laguia qui avait obtenu cinq maillots à pois.

Le maillot vert de meilleur sprinteur est allé au Néerlandais Bauke Mollema (Rabobank).

Enfin, les Italiens de Geox, la formation du vainqueur Juan Jose Cobo, ont quant à eux gagné le prix de la meilleure équipe.

Fil infos Sport

A la une

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine