Cyclisme - Tour d'Espagne

C'est du tout cuit pour Contador

C'est du tout cuit pour Contador

Parti dès le 20e kilomètre de cette étape au sein d'un groupe d'une vingtaine d'hommes qui s'est ensuite réduit à un trio à dix kilomètres du but, Menchov a fait parler ses talents de grimpeur pour s'imposer dans le mur de la Bola del Mundo devant l'Australien Richie Porte (Sky), à 17 secondes et le Belge Kevin De Weert (Omega-Pharma), à 42 secondes.

A dix kilomètres du but, Menchov, Porte et De Weert ont en effet choisi de prolonger l'aventure à trois. Dans les pentes extrêmement exigeantes de la Bola del Mundo, Menchov réussissait ensuite à lâcher De Weert et à déposer Porte dans les derniers mètres de l'ascension.

Derrière, le décor lunaire de la Bola del Mundo tenait ses promesses, accouchant d'une dernière explication entre favoris avec Joaquim Rodriguez (Katusha) dans le rôle du grand animateur. Après un démarrage cinglant à 1,5 kilomètres du but, le petit grimpeur catalan n'aura certes pas réussi à déloger Contador, pourtant moins en forme que les jours précédents, de la première place du podium, mais il aura au moins livré un beau baroud d'honneur.

Arrivé avec 34 secondes de retard sur Rodriguez, Contador a souffert, mais il préserve toutefois l'essentiel : sa place de leader, devant Alejandro Valverde (Movistar) à 1 minute 16 secondes et Rodriguez (Katusha) à 1 min 37 secondes. L'attaque de Rodriguez, qui a laissé sur place Valverde et Contador, n'a pas eu d'impact sur le podium final mais a laissé planer le suspense jusqu'au bout.

Simon Clarke, porteur du maillot de meilleur grimpeur qui figurait dans le groupe de vingt échappés du jour, a profité de cette longue escapade pour s'assurer définitivement le classement de la montagne, la dernière étape vers Madrid ne comptant plus de cols. Le jeune grimpeur australien succède ainsi au Français David Moncoutié (Cofidis) qui échoue dans sa quête d'une cinquième victoire d'affilée au grand prix de la montagne.

Classement
1. Alberto Contador (ESP/SAX) 82h14:52.
2. Alejandro Valverde (ESP/MOV) à 1:16.
3. Joaquim Rodriguez (ESP/KAT) 1:37.
4. Chris Froome (GBR/SKY) 10:16.
5. Daniel Moreno (ESP/KAT) 11:29.
6. Robert Gesink (NED/RAB) 12:23.
7. Andrew Talansky (USA/GRM) 13:28.
8. Laurens ten Dam (NED/RAB) 13:41.
9. Igor Anton (ESP/EUS) 14:01.
10. Benat Intxausti (ESP/MOV) 16:13.
11. Gorka Verdugo (ESP/EUS) 16:22.
12. Nicolas Roche (EIR/ALM) 17:50.
13. Tomasz Marczynski (POL/VAC) 19:14.
14. Sergio Henao (COL/SKY) 19:59.
15. Niemiec Przemyslaw (POL/LAM) 20:48.
16. Maxime Monfort (BEL/RSH) 20:50.
17. Bart De Clercq (BEL/LTB) 20:56.
18. Rinaldo Nocentini (ITA/ALM) 22:30.
19. Winner Anacona (COL/LAM) 23:38.
20. Maxime Bouet (FRA/ALM) 26:30.
21. André Cardoso (POR/CJR) 31:51.
22. Jan Bakelants (BEL/RSH) 32:45.
23. Rémi Pauriol (FRA/FDJ) 40:48.
24. Serge Pauwels (BEL/OPQ) 46:26.
25. Eros Capecchi (ITA/LIQ) 46:54.
26. Iban Velasco (ESP/EUS) 48:42.
27. Marcos García (ESP/CJR) 49:29.
28. Bauke Mollema (NED/RAB) 51:44.
29. Rigoberto Uran (COL/SKY) 54:08.
30. Amets Txurruka (ESP/EUS) 55:01.





Sport-Kiff.com, la boutique du sport
Partenaire officiel de Sport.fr




RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport

Giroud fait taire les critiques Equipe de France

Giroud fait taire les critiques

Double buteur lors de la victoire des Bleus au Luxembourg (1-3), Olivier Giroud a confirmé son profil de "résistant de l'équipe de France". A l'heure de la jeunesse qui explose dans notre pays au niveau du secteur offensif, le canonnier de 30 ans reste présent dans la liste de Didier Deschamps malgré les difficultés qu'il rencontre avec son club d'Arsenal. Son atout principal ? Lorsqu’il est sur le terrain avec la sélection, l’attaquant des Gunners est toujours décisif.