Cyclisme - Tour d'Espagne

Bas les masques

Bas les masques

Valverde s'est imposé de quelques centimètres après un ano a mano dans les derniers mètres avec son compatriote Joaquin Rodriguez (Katusha). Le Britannique Christopher Froome (Sky), deuxième du dernier Tour de France et l'un des favoris pour la victoire finale, a pris la 3e place dans cette première difficulté de la Vuelta avec notamment quatre cols dont un de première catégorie, placé juste avant l'arrivée. Un autre favori, Alberto Contador, est quatrième.

Les quatre coureurs ont avalé avant la dernière ascension une échappée à huit comprenant le Belge Philippe Gibert (BMC) et qui avait compté jusqu'à plus de quatre minutes d'avance sur le peloton. Sous une forte chaleur (38 degrés), ils n'avaient plus qu'une poignée de secondes sur leurs poursuivants à 10 km de la ligne. Contador a tenté à plusieurs reprises de fausser compagnie à ses compagnons d'échappée, mais à chaque fois Valverde réagissait. La victoire d'étape s'est donc jouée au sprint.

"Purito et moi méritions autant de gagner l'un que l'autre. Nous connaissions tous deux l'arrivée, mais son expérience à lui était plus récente, de cette année, au Tour du Pays Basque. Il m'a fait un peu peur, mais dans le final, il a été trop confiant et je l'ai remonté", a commenté Valverde. "Nous sommes contents, nous avons gardé le maillot, en changeant de personne mais il reste dans l'équipe. Le premier jour de montagne, il peut se passer n'importe quoi", a ajouté le nouveau leader en faisant référence à son équipier Jonathan Castroviejo, en tête depuis samedi et la victoire de Movistar dans le contre-la-montre par équipes.

An classement général, Valverde devance donc de 18 secondes Benat Intxausti, Rodriguez occupant la 3e place à 19 secondes, devant Froome et Contador, respectivement à 20 et 24 secondes du nouveau leader.

Classement général
1. Alejandro Valverde (ESP/Movistar) 8 h 46:56.
2. Benat Intxausti (ESP) à 18.
3. Joaquin Rodriguez (ESP) 19.
4. Christopher Froome (GBR) 20.
5. Alberto Contador (ESP) 24.
6. Bauke Mollema (NED) 28.
7. Robert Gesink (NED) 28.
8. Rigoberto Uran (COL) 30.
9. Daniel Moreno Fernandez (ESP) 33.
10. Igor Anton (ESP) 46.
11. Nicolas Roche (EIR) 52.
12. Eros Capecchi (ITA) 59.
13. Juan Jose Cobo (ESP) 1:06.
14. Sergio Luis Henao Montoya (COL) 1:11.
15. Winner Anacona Gomez (COL) 1:12.
16. Steve Morabito (SUI) 1:12.
17. Laurens Ten Dam (NED) 1:12.
18. Tomasz Marczynski (POL) 1:14.
19. Daniel Navarro (ESP) 1:16.
20. Gorka Verdugo Marcotegui (ESP) 1:27.





RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport

Paris n'a pas le choix : il faut gagner à Nice Ligue 1

Paris n'a pas le choix : il faut gagner à Nice

Ce dimanche à 21 h suite et fin de la 35e journée de Ligue 1 avec le choc entre le PSG et l'OGC Nice. Les hommes d'Unai Emery se déplacent avec une seule idée en tête, la victoire. Une défaite où un nul serait synonyme d'échec dans la course au titre avec Monaco, qui a maintenu la pression en s'imposant face à Toulouse (3-1), et pourrait relancer Nice pour une potentielle deuxième place. Un match qui devrait tenir toutes ses promesses.