Mark Renshaw, roi du pétrole

Cyclisme / Tour du Qatar

Mark Renshaw, roi du pétrole
Photo TEAMSHOOT

Mark Renshaw, roi du pétrole

Vendredi 11 février 2011 - 14:17

L'Australien Mark Renshaw (HTC-Highroad) a remporté la dixième édition du Tour du Qatar cycliste au terme de la 5e et dernière étape qui est revenue à l'Italien Andrea Guardini (Farnese Vini), vendredi à Doha.

La carrière de Mark Renshaw en bref (source Wikipedia) :

Comme nombre de cyclistes australiens, Mark Renshaw fait ses débuts sur la piste. Il est ainsi trois fois Champion du monde des moins de 19 ans sur piste : deux fois dans l'épreuve de vitesse par équipes, et une fois dans l'épreuve du kilomètre. Quelques années plus tard, en 2002, il participe aux Jeux du Commonwealth à Manchester, où il remporte la médaille d'or en poursuite par équipes et la médaille d'argent de la course aux points. La même année, il remporte une manche de la Coupe du Monde en course aux points. Il en remporte une deuxième en 2003, puis une troisième en 2004, en course scratch.

La même année, il effectue ses débuts chez les professionnels sur route avec la formation Fdjeux.com. Après une période d'adaptation, Renshaw réalise ses premières performances sur route en 2005, dans le domaine du sprint. Il termine notamment deuxième du Grand Prix de Denain, derrière Jimmy Casper.

Renshaw quitte alors La Française des Jeux pour l'équipe Crédit agricole. Au sein de cette équipe, il est très souvent le dernier poisson-pilote de son coéquipier Thor Hushovd[1], mais joue aussi parfois sa carte personnelle. Il remporte ainsi sa première victoire professionnelle dès 2006 sur le Tro-Bro Leon. Après avoir participé à son premier grand tour, le Tour d'Espagne, il réalise un bon Circuit franco-belge, terminant deuxième des deux sprints massifs, devancé chaque fois par Heinrich Haussler. En 2007, il remporte la Down Under Classic, mais s'illustre surtout, comme les années précédentes, à partir du mois d'avril. Il prend une nouvelle fois la deuxième place du Grand Prix de Denain, derrière Sébastien Chavanel, puis du Tour de Vendée, devancé par Mikel Gaztanaga. Deux semaines plus tard, il remporte la 2e étape du Tour de Picardie, sa deuxième victoire. Après son deuxième Tour d'Espagne, il réalise une nouvelle fois un bon Circuit franco-belge, qu'il termine à la sixième place.

La révélation vient pour Renshaw en 2008. Il remporte la 1re étape du Tour Down Under, et porte une journée le maillot de leader. Septième de la 2e étape, il abandonne son maillot à son compatriote Graeme Brown, mais le récupère le lendemain grâce à sa deuxième place dans la 3e étape. A nouveau deuxième de la 4e, il le conserve une journée supplémentaire, mais est éliminé de la lutte pour la victoire dans la 5e étape qui mène à Willunga. Sa saison européenne est moins remarquable jusqu'au 7 septembre 2008. Ce jour-là, Renshaw obtient la deuxième place de la Vattenfall Cyclassics derrière son compatriote Robbie McEwen. Ce résultat et sa victoire d'étape sur le Circuit franco-belge lui ouvrent les portes de l'équipe Team Columbia.

En 2009, Mark Renshaw intègre l'équipe Team Columbia-HTC, dont l'effectif est déjà riche en sprinters (Mark Cavendish, André Greipel, Edvald Boasson Hagen,...). Renshaw devient équipier de Mark Cavendish. Sur le Tour d'Italie, il contribue à 5 victoires pour l'équipe Columbia dont 4 de Mark Cavendish et un contre-la-montre par équipes. Lors du Tour de France, en tant que « poisson-pilote » de Mark Cavendish, il mène le train au sprint de 5 de ses 6 victoires et prend la seconde place derrière Cavendish lors de la 21e étape arrivant aux Champs-Élysées, après avoir enfermé leurs adversaires à l'intérieur de l'ultime virage à droite.

Le 15 juillet 2010 lors de la 11e étape, il est exclu du Tour pour comportement dangereux après avoir mis plusieurs coups de casques à Julian Dean et empêché Tyler Farrar de passer en l'enfermant sur la barrière.

Fil infos Sport

A la une

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine