Pierre Rolland se découvre

Cyclisme / Tour de France

Pierre Rolland se découvre
Photo PASCAL PAVANI

Pierre Rolland se découvre

Vendredi 22 juillet 2011 - 18:56

Pierre Rolland entre dans la légende du Tour en remportant la plus prestigieuse étape, celle de l'Alpe d'Huez ! Il est le deuxième Français à gagner dans la station de l'Oisans, 25 ans après Bernard Hinault.

Classement de la 19e étape

1. Pierre Rolland (FRA/EUC) les 109,5 km en 3h13:25. (moyenne: 34,0 km/h)
2. Samuel Sanchez (ESP/EUS) à 0:13.
3. Alberto Contador (ESP/SAX) 0:22.
4. Peter Velits (SVK/HTC) 0:56.
5. Cadel Evans (AUS/BMC) 0:56.
6. Thomas De Gendt (BEL/VAC) 0:56.
7. Damiano Cunego (ITA/LAM) 0:56.
8. Andy Schleck (LUX/LEO) 0:56.
9. Frank Schleck (LUX/LEO) 0:56.
10. Ryder Hesjedal (CAN/GRM) 1:14.
11. Tom Danielson (USA/GRM) 1:14.
12. Christophe Riblon (FRA/ALM) 1:25.

Voir le fil de la course

Une journée pour rien ? Presque. Alberto Contador, à l'attaque toute la journée, échoue également dans sa quête d'une victoire d'étape en terminant 3e étape de l'étape. L'Espagnol ne revient pas dans la course à la victoire finale et ne remporte pas l'étape de prestige. En revanche, le triple vainqueur du Tour de France aura provoqué la chute de Thomas Voeckler. Annoncée depuis des jours, le Français a finalement craqué, mais pas sans combattre.

Contador, distancé la veille dans les trois derniers kilomètres du Galibier, a enflammé la course dès le 16e kilomètre, sur les premières pentes du col du Télégraphe qu'un petit groupe avait abordé en tête. Andy Schleck l'a suivi tout comme Voeckler et Cadel Evans, qui ont rétrogradé ensuite. Voeckler, longtemps esseulé dans le Galibier à une trentaine de secondes de l'avant de la course, a fini par payer ses efforts. Il a basculé au sommet, à 61 kilomètres de l'arrivée, à plus d'une minute et demie de l'échappée (Contador, Schleck, Costa, Riblon) et à une minute du groupe mené par Evans. Avec l'aide de ses coéquipiers, le Français est revenu sur le groupe des favoris avant le pied de l'Alpe d'Huez. Mais il a été distancé sur les premières rampes.

Contador a démarré à 12,5 kilomètres du sommet. Il a rejoint d'abord Pierre Rolland, coéquipier modèle de Voeckler, et le Canadien Ryder Hesjedal un kilomètre plus loin avant d'effectuer l'ascension en solo. Mais l'Espagnol faiblit dans le final. A 2,5 kilomètres du sommet, Rolland et Samuel Sanchez rejoignent Contador. Le Français attaque aux 2 kilomètres pour précéder d'une quinzaine de secondes Sanchez, et d'une vingtaine de secondes Contador. Le lieutenant de Voeckler signe le premier succès français depuis le départ. A 24 ans, il enlève la plus grande victoire de sa carrière. Il est le deuxième Français à gagner dans la station de l'Oisans, 25 ans après Bernard Hinault. Depuis son arrivée dans l'équipe de Jean-René Bernaudeau, le coureur de Gien éprouvait des difficultés à justifier les espérances. Jusqu'à ce Tour de France dans lequel il s'est avéré un très précieux soutien pour Voeckler.

A l'arrivée, Andy Schleck a coupé la ligne dans un groupe comprenant notamment l'Australien Evans, à moins d'une minute du vainqueur. Thomas Voeckler a concédé près de trois minutes et demie à Rolland et perdu son maillot jaune.
Andy Schleck s'en empare à la veille du contre-la-montre de Grenoble et à deux jours de l'arrivée à Paris. Mais sa prise de pouvoir risque d'être éphémère. Au classement général, le cadet des Schleck précède son aîné Frank de 53 secondes et Evans de 57 secondes. L'Australien étant meilleur que les frères Schleck sur l'exercice solitaire. Voeckler, qui a porté le maillot jaune pendant dix jours, pointe à 2.10, Contador (6e) est à 3.55.

Fil infos Sport

A la une

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine