Alors que le 104e Tour de France s’élancera samedi 01 juillet de Düsseldorf en Allemagne. Sport.fr vous propose de faire le point sur 4 étapes importantes de la prochaine édition.

9e étape Nantua – Chambéry (181,5 km), le 9 juillet :
C’est un Grand spectacle garanti, affirme le directeur sportif du Tour Thierry Gouvenou qui est spécialement content de cette étape avec les trois ascensions classées hors catégorie. C’est une étape avec plusieurs montées comme, la Biche, une montée inédite, puis le Grand Colombier, une pente très très raide. Le Mont du Chat enfin, où Raymond Poulidor avait distancé le grand Eddy Merckx en 1974 sera aussi sur la route du Tour.

12e étape Pau – Peyragudes (214,5 km), le 13 juillet :
C’est l’étape-reine des Pyrénées avec son col hors catégorie et son final majestueux sur l’altiport. La ligne sera installée au bout de la piste après 400 mètres, avec des pourcentages atteignant jusqu’à 16 %. C’est quelque chose de jamais vu dans l’histoire du Tour, estime son directeur Christian Prudhomme.

17e étape La Mure – Serre-Chevalier (183 km), le 19 juillet :
C’est la première étape des Alpes qui va tenir ses promesses, avec 57,7 kilomètres de montée sur les 183 kilomètres. Avec le franchissement de deux cols, l’interminable Croix-de-Fer (2067 m) puis le Galibier (2642 m, le toit de cette édition). Pour la 59e ascension au sommet du col le plus souvent escaladé, il faudra descendre avec justesse les 28 kilomètres jusqu’à l’arrivée à Serre-Chevalier.

20e étape Marseille – Marseille ((22,5 km), le 22 juillet :
C’est peut-être la plus belle étape du Tour de France pour l’histoire avec la tradition du Vélodrome à Marseille qui le temps d’une journée renoue avec son appellation. C’est le contre la montre qui peut changer le classement final, 3 semaines après celui de Düsseldorf (1e juillet). Pour le côté historique, le Tour passera par la Corniche, le Vieux-Port et la basilique de
Notre-Dame-de-la-Garde à 1200 mètres.

NP