Début de la 11e étape du Tour de France ce mercredi avec un parcours long de 203, 5 km entre Eymet et Pau. Les coureurs s’attendent à un sprint final, un de plus qui pourrait encore revenir dans l’escarcelle de Marcel Kittel. Départ à 13 h 05.

Hier à Bergerac, Marcel Kittel n’a pas laissé de place à la contestation. Les chiffres sont de son côté, avec une quatrième étape remportée en dix jours, et un nouveau record de victoires pour l’Allemagne, puisqu’Erik Zabel a été distancé d’une longueur.

Surtout, ce 13e bouquet a été conquis avec une autorité qui peut autoriser le sprinteur de Quick Step à envisager un 5e succès dès ce soir à Pau. Le profil du jour s’y prête, et l’équipe de Kittel se sent selon ses propres dires dans « un esprit propice à la gagne ». Il se peut donc que l’Allemand mette assez rapidement à contribution son rouleur Julien Vermote pour contrôler l’échappée… susceptible tout de même d’avoir un peu plus de chances de réussite au cas où les autres sprinteurs seraient écœurés par la supériorité de leur patron du moment.

Mais après tout, les contradicteurs pourraient aussi se rebeller, sachant que la prochaine opportunité d’une réelle explication « sur du plat » ne se présentera qu’à Romans, pour la 16e étape. Les Bouhanni, Kristoff, Greipel, et même Degenkolb qui s’est invité à la fête en terminant 2e hier, auront peut-être droit à la parole à Pau.

– By Tour de France –