Cyclisme - Tour d'Italie

Pas d'étape et pas de maillot pour Casar

Pas d'étape et pas de maillot pour Casar

Sandy Casar, longtemps maillot rose virtuel, est passé près de devenir le premier Français à porter la tunique de leader du Giro depuis Laurent Jalabert... en 1999.

Dans cette courte étape de 155 kilomètres reliant la Toscane à la Ligurie, une échappée de neuf coureurs formée en deux temps (Bakelants, Casar, Amador, Bak, Txurruka, Santaromita et Golas, puis Jackson Rodriguez et Keizer) s'est dégagée après une cinquantaine de kilomètres. Faute de recevoir de l'aide, l'équipe Katusha de Joaquim Rodriguez, le maillot rose, a laissé filer l'écart, jusqu'à 7 minutes à 38 kilomètres de l'arrivée, avant que les hommes de l'Italien Ivan Basso engagent la poursuite.

Casar, le mieux placé du groupe au départ de Seravezza (37e à 4 minutes 01 seconde), a relancé l'allure à plusieurs reprises dans la dernière montée, il a vu l'écart se réduire jusqu'à moins de quatre minutes au sommet, situé à 11 kilomètres de l'arrivée. Dans le final, le Français (trois fois vainqueur d'étape au Tour de France) a tenté de jouer le succès d'étape. Mais il a dû laisser partir Lars Bak, à 1800 mètres de la ligne. Le Danois a devancé d'une dizaine de secondes le Français et ses autres compagnons d'échappée. Il remporte, à 32 ans, pour la première fois de sa carrière une étape du Giro. Sur la ligne, Casar a réglé pour la deuxième place le Costaricien Andrey Amador et le Belge Jan Bakelants. Le peloton s'est présenté avec un retard légèrement supérieur à 3 minutes et demie.

Au classement général, Casar remonte à la troisième place, à 26 secondes de Rodriguez et à 9 secondes du Canadien Ryder Hesjedal.




Sport.fr Mobile
Sport Kiff
Le sport en direct sur votre mobile Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport