Le Français Nacer Bouhanni (FDJ.fr) s’impose pour la troisième fois depuis le départ du Tour d’Italie en gagnant au sprint la 10e étape, mardi à Salsomaggiore Terme.

En huit jours, le champion de France 2012 aura gagné les trois sprints massifs disputés à Bari (4e étape), à Foligno (7e étape) et enfin à Salsomaggiore Terme. Ce n’est jamais facile, a déclaré Bouhanni, qui a conforté sa position en tête du classement par points (maillot rouge). Ca roulait très vite dans le final. Nizzolo a lancé le sprint mais j’ai réussi à le déborder. Comme lors de ses deux premières victoires, il a devancé l’Italien Giacomo Nizzolo. L’Australien Michael Matthews, qui a perdu le maillot rose samedi dernier, a pris la troisième place devant l’Italien Roberto Ferrari après un final marqué par une chute collective à 700 mètres de la ligne.

Comme Jalabert

Le Français de 23 ans égale la performance de Laurent Jalabert, qui s’était lui aussi imposé à trois reprises dans le Giro 1999 (deux étapes et un contre-la-montre).

L’Australien Cadel Evans (BMC) garde le maillot rose de leader après cette étape de plaine longue de 173 kilomètres, mais il a perdu un équipier, le Belge Yannick Eijssen, victime d’une chute. Durant cette journée ensoleillée, les Italiens Andrea Fedi et Marco Bandiera s’étaient lancés dès la première heure dans une échappée condamnée à l’avance. L’avance du duo a culminé à 8 minutes 30 au km 24 pour se réduire à 4 minutes aux 30 kilomètres. La jonction a été opérée à 9 kilomètres de l’arrivée.