L’équipe Katusha-Alpecin frappe fort. Elle enrôle la star allemande du sprint Marcel Kittel, vainqueur de cinq étapes du Tour de France cette année. L’Allemand quitte son équipe de Quick-Step-Floors et signe un contrat de deux ans avec Katusha-Alpecin, où il retrouvera Tony Martin, l’autre idole du cyclisme d’outre-Rhin. Un marché de plus en plus important pour les sponsors.

Je me réjouis de rejoindre cette équipe et particulièrement de courir avec Tony Martin et quelques autres coureurs allemands, commente Marcel Kittel, qui n’a pu ramener cette année le maillot vert du Tour de France à Paris en raison d’une chute qui l’a contraint à l’abandon. Nous sommes très heureux d’avoir Marcel dans notre équipe, a commenté pour sa part le manager général de Katusha-Alpecin José Azevedo, il est en ce moment le meilleur sprinter du monde. Il sera l’un de nos coureurs les plus importants et il peut s’attendre à être fortement soutenu par l’équipe. Le co-sponsor Alpecin, une marque allemande de shampoing, était également très intéressé par le recrutement de Kittel, qui va augmenter sa visibilité en Allemagne.

Peu après l’annonce du départ de Marcel Kittel, Quick-Step-Floors a fait part du recrutement du sprinteur italien Elia Viviani, 28 ans, qui s’est engagé pour deux ans en provenance de l’équipe britannique Sky. Champion olympique de l’omnium en 2016, vice-champion du monde de scratch en 2011, l’Italien a notamment remporté une étape du Giro en 2015.