Cyclisme - Dopage

Katusha et Orica quittent le MPCC

Katusha, dont l'un des coureurs, le Russe Edouard Vorganov, a subi récemment un contrôle antidopage positif, a motivé sa décision par son refus d'appliquer l'une des dispositions du MPCC, qui prévoit une auto-suspension après deux cas de dopage en moins de douze mois. L'Union cycliste internationale (UCI), qui a intégré une disposition équivalente dans son règlement, a dispensé l'équipe russe de cette sanction en estimant que les conditions "ne sont pas réunies". L'UCI a considéré que le premier contrôle positif, celui de l'Italien Luca Paolini l'été dernier, relevait d'une "prise récréative". Pour sa commission disciplinaire, il serait "disproportionné de suspendre une équipe du fait qu'un de ses membres consomme une drogue sociale et dont la prise n'est pas en lien avec ses performances sportives".

Orica, pour sa part, a expliqué son choix par une "évaluation des initiatives actuelles et des efforts déployés" pour aboutir "à un sport sain".

Après ce double départ, sept des dix-huit formations du WorldTour (AG2R La Mondiale, Cannondale, Dimension Data, FDJ, Giant, IAM et Lotto) sont membres du MPCC qui reste, en revanche, très majoritaire au niveau de la deuxième division (Continental Pro) avec 17 équipes sur 23 adhérentes au Mouvement. 

SOLDES MONSTRES !!!! Le maillot du Barça à partir de 59 euros !


Sport-Kiff.com, la boutique du sport / Partenaire exclusif de Sport.fr




à lire aussi

Buzz sport