Cyclisme - Mondiaux sur route 2012

La France a un nouveau Poulidor

La France a un nouveau Poulidor

"C'est l'année des deuxièmes places pour moi", a immédiatement réagi le jeune Français de 20 ans. Argent olympique, argent aux championnats du monde et argent sur la piste lors des Championnats d'Europe. Bryan Coquard va finir par détrôner Raymond Poulidor à ce rythme-là. "Mais c'est la première fois que je suis un peu déçu", a continué le nouveau vice-champion du monde. A juste titre, tant l'or conquis par le Kazakh Alexey Lutsenko est apparu à sa portée sur le circuit néerlandais.

"Depuis jeudi, quand j'ai reconnu le parcours, je me doutais que ça pouvait arriver au sprint", a expliqué le natif de Saint-Nazaire. "J'y croyais. Le Cauberg, c'est dur mais tout le monde s'accroche. Il faut surtout être bien placé au pied". Dans la onzième et dernière ascension de la côte qui surplomble Valkenburg, Coquard, avantagé par son gabarit (58 kg pour 1,72 m), a basculé en bonne place dans le peloton, à quelques secondes du groupe de tête. "J'étais avec Warren Barguil, il m'a géré parfaitement pour me replacer. Je suis rentré au kilomètre".

En revanche, le coureur de l'équipe Vendée U s'est retrouvé esseulé au moment du sprint lancé de l'autre côté de la route. Dans un effort prolongé, il s'est rapproché pour finir mais s'est incliné d'un quart de roue environ. "J'ai un peu d'amertume mais je me dis que des dizaines de coureurs voudraient être à ma place", s'est consolé le vice-champion du monde, qui passera professionnel l'an prochain dans la formation Europcar.




Sport.fr Mobile
Sport Kiff
Le sport en direct sur votre mobile Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport