Armstrong rattrapé par la patrouille

Cyclisme / Dopage

Armstrong rattrapé par la patrouille
Photo TEAMSHOOT

Armstrong rattrapé par la patrouille

Jeudi 14 juin 2012 - 7:56

L'Agence américaine antidopage (USADA) a annoncé mercredi avoir ouvert une procédure pour dopage contre l'ancien coureur cycliste Lance Armstrong, qui risque de lui faire perdre ses sept victoires du Tour de France.

"Un avis notifié d'accusations d'infractions aux règles antidopage lui a été envoyé hier (le 12 juin) et à cinq autres personnes qui étaient toutes associées à l'équipe cycliste professionnelle US Postal", a indiqué dans un communiqué l'Agence américaine, confirmant une information du Washington Post. "Il s'agit de trois médecins et de deux responsables. Cette lettre d'avis est la première étape d'une procédure légale qui en compte plusieurs pour violations présumées des règles antidopage en sport", a précisé l'USADA. En attendant le Texan, retraité des pelotons, est suspendu et ne peut plus participer à des courses de triathlon, son nouveau sport.

Selon le quotidien Washington Post qui a eu copie de cette lettre, l'USADA affirme que des échantillons sanguins du coureur collectés en 2009 et 2010 sont "parfaitement compatibles avec des manipulations sanguines incluant l'usage d'EPO et/ou de transfusions sanguines". Toujours selon le journal, l'agence américaine assure également disposer de témoignages démontrant que Armstrong et cinq anciens partenaires de son équipe, dont le préparateur italien Michele Ferrari et le manageur de l'équipe Johan Bruyneel, étaient engagés dans une opération de dopage entre 1998 et 2011.

En février dernier, Armstrong qui a gagné le Tour de France sans interruption de 1999 à 2005, date de sa première retraite, se félicitait que la justice fédérale américaine abandonne une enquête fédérale dirigée par Jeff Novitzky, le "tombeur" de l'athlète américaine Marion Jones. Cette enquête cherchait notamment à vérifier si le Texan et d'autres cyclistes américains n'avaient pas abuser d'une entreprise publique en ayant recours au dopage lorsqu'ils couraient pour la formation US Postal. Si l'enquête pénale n'avait pas abouti, l'USADA avait fait savoir que l'enquête sportive n'était elle pas abandonnée et qu'elle pourrait récupérer les preuves et témoignages recueillis par le procureur.

Armstrong y voit une "vendetta"


"J'ai été avisé que l'USADA, une organisation financée l'argent des contribuables dollars mais gouvernés seulement par ses propres règles, avait l'intention de reprendre des allégations discréditées remontant à plus de 16 ans pour m'empêcher de faire des compétitions de triathlon et essaye de me déposséder de mes victoires sur le Tour de France", a réagi Lance Armstrong.Malgré les nombreuses accusations de dopage qui ont étayé sa carrière, l'Américain de 40 ans n'a jamais été sanctionné. "Ces accusations sont sans fondement", a martelé le Texan en soulignant que les témoins cités par l'USADA étaient les mêmes que ceux qui avaient parlé aux enquêteurs fédéraux au cours de la procédure qui s'était conclue par l'abandon des charges à son encontre.

L'Américain a été notamment accusé de dopage par deux de ses anciens coéquipiers de l'US Postal, ses compatriotes Floyd Landis et Tyler Hamilton, eux-mêmes sanctionnés pour des contrôles antidopage positifs après avoir quitté la formation américaine. Armstrong a mis aussi en cause l'USADA en utilisant le terme de "vendetta": "Je n'ai jamais été dopé et, au contraire de beaucoup de mes accusateurs, j'ai participé à des courses durant 25 ans sans pic de performance et j'ai subi plus de 500 contrôles sans jamais en rater un. L'USADA ne tient pas compte de cette distinction fondamentale." En cas de condamnation, Armstrong pourrait perdre le bénéfice d'une ou de plusieurs de ses victoires du Tour de France. Certains résultats seraient susceptibles d'être annulés en fonction du délai habituel de prescription fixé à huit ans (mais susceptible d'augmentation).

Le sport en direct sur votre mobile


Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr



Le Zapping Sport.fr de la semaine : Cristiano Ronaldo, Messi, James Rodriguez, Van Persie, Ibrahimovic

Fil infos Sport

A la une

Le buzz du jour

Insolites People

Sport Business

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine