Dauphin de Chris Froome sur la dernière Vuelta, l’Italien Vicenzo Nibali est revenu sur cette affaire de dopage ainsi que sa réaction par rapport à sa deuxième place. Même si ce n’est pas acté, le Britanniqe devrait se voir retirer sa victoire finale.

 

« J’ai lu l’information et les réactions de Chris (Froome) et de son équipe. Il est encore trop tôt pour exprimer ce que je pense. C’est évidemment une très mauvaise nouvelle pour le cyclisme et pour moi-même. Si son contrôle positif est confirmé, personne ne pourrait me redonner le frisson de gagner la Vuelta et de monter sur la plus haute marche du podium à Madrid. »