Biathlon - Championnats du monde

Fourcade, le numéro 1 c'est lui

Fourcade, le numéro 1 c'est lui

Martin Fourcade a été sacré dimanche champion du monde de poursuite 12,5 km, sa troisième médaille d'or en autant de courses aux Championnats du monde de biathlon d'Oslo, s'adjugeant dans le même temps le classement général de la Coupe du monde 2015-2016. Comme lors du sprint samedi, Fourcade a devancé la légende norvégienne Ole Einar Bjoerndalen. Un autre Norvégien, Emil Hegle Svendsen, complète le podium, en bronze.

Avec sa victoire du jour et la 9e place du Russe Anton Shipulin, dernier adversaire pour le gros globe, Fourcade ne peut plus être rejoint et devient le premier biathlète de l'histoire à remporter le général de la Coupe du monde cinq fois consécutivement. Même Bjoerndalen, six gros globe à son palmarès, n'avait pu en gagner que quatre consécutivement au faîte de sa carrière !

"Je gagne mon 5e globe, savoure le champion. Même dans mes rêves, je n'avais jamais imaginé ça. Ce 5e globe, c'est génial. Encore plus fier de ça que de ce triplé mondial. Sportivement ça représente autre chose. On a beau se préparer pour un championnat pour être performant, ça ne vaudra jamais le bonheur que procure de gagner un général. Beaucoup d'athlètes essaient de se sauver la face en parlant des championnats. Si quelqu'un pense que c'est plus important de gagner un championnat du monde qu'un globe, qu'il change de sport." Le voici désormais nanti de huit titres mondiaux individuels, et neuf en tout : nouveau record français. Il dépasse Raphaël Poirée. Il compte désormais 48 victoires en carrière, 46 en Coupe du monde auxquelles s'ajoutent ses deux titres olympiques conquis à Sotchi. Derrière Bjoerndalen, Fourcade arbore désormais le plus beau palmarès de l'histoire du biathlon.





à lire aussi

Buzz sport

Le Stade Français en finale du Challenge européen Challenge européen

Le Stade Français en finale du Challenge européen

Le Stade Français a battu les Anglais de Bath dans les dernières secondes de la partie (28-25) et s'est ainsi qualifié pour la finale du Challenge européen, la troisième de son histoire, samedi au stade Jean-Bouin. En finale, les Parisiens rencontreront les Anglais de Gloucester, tombeurs samedi du leader du Top 14, La Rochelle, 16-14. A Edimbourg le 12 mai, les Stadistes tenteront ainsi de décrocher le premier titre européen de leur histoire.