Double surprise pour les deux premières rencontres des playoffs de Pro A. Monaco, leader à l’issue de la saison régulière, a chuté dans sa salle face à Lyon-Villeurbanne (69-72), tandis que Strasbourg s’est incliné à domicile face à Pau (92-102 a.p.). Suite des quarts de finale demain avec Chalon sur Saône – Le Portel et Nanterre – Paris-Levallois.

Le papier d’avant-match
Monaco reçoit l’Asvel ce soir dans sa salle Gaston -Médecin pour le début des quarts de finale de Playoffs. Les Monégasques partent favoris face à une équipe qui sera composée seulement de 9 joueurs à cause de la mise à pied de Nikola Dragovic et Walter Hodge.

Sans deux joueurs clés de l’équipe, on voit mal comment l’Asvel pourrait se sortir du match face à une formation de l’AS Monaco revancharde. L’année dernière, ils se sont faits éliminés à la surprise générale contre cet adversaire. Cette fois-ci, les hommes de Mitrovic ne feront pas la même erreur et devraient se montrés intransigeants. La Roca Team a impressionné cette saison avec 29 victoires et 4 petites défaites. A domicile, ils n’ont jamais connu la défaite en 2017. Attention malgré tout à cette Asvel surprenantes et très imprévisibles.

Qualifiés pour ces Playoffs lors de l’avant-dernière journée, ils pourraient bien faire un gros coup dans cette saison irrégulière. Comme l’explique, Jacques Monclar, consultant sur BeIN Sports, ce match peut s’avérer compliquer pour les Monégasques: Attention au champion comme dit l’adage. Avant d’ouvrir le canard ce matin (et d’apprendre les mises à l’écart de Hodge et Dragovic), j’étais au bord de penser que l’ASVEL pouvait le faire. Maintenant, avec leur management, ce sont tout sauf des idiots. S’ils font cela, c’est qu’ils pensent mieux jouer comme cela. Ils ne se tirent pas une balle dans le pied. Des fois tu enlèves des points et les autres joueurs sont mieux, l’équipe défend mieux… On ne sait pas trop où on va sur cette série. Une surprise est possible mais Monaco est un peu plus fort.

Strasbourg-Pau du 50-50

Ce deuxième match est peut être la rencontre la plus serrée de ces quarts de finale. D’un côté Strasbourg et ses 23 succès et 11 défaites. De l’autre Pau avec 22 victoires et 12 défaites. La SIG partira légèrement favorite à domicile ce soir contre l’Elan Bearnais. Un match qui s’annonce très serré entre deux formations qui ont toujours été au coude à coude cette saison. Strasbourg n’a pas de véritable star mais un très bon collectif. Les hommes de Vincent Collet peuvent compter sur Paul Lacombe, élu meilleure progression de Pro A et la jeune pépite Franck Ntilikina futur participant à la draft NBA. Pour le reste les 10 joueurs de l’effectif marquent entre 5 et 12 points par match.

Pour l’Elan Béarnais, ces Playoffs sont une véritable bénédiction. Le club commence enfin à retrouver son rang historique. De quoi ravir les supporters qui rêvent d’un sacre en championnat. Pour cela, la route sera longue et il faudra commencer dès ce soir avec une victoire en Alsace dans le Rhénus. Les Palois auront donc besoin d’un D.J. Cooper élu meilleur joueur de la saison en pleine forme afin de venir faire un résultat contre Strasbourg.

C’est une nouvelle compétition qui nécessite plus d’intensité, plus de rage. On sait très bien que cela va être difficile. Cela devrait être une belle bataille et on est tous prêts à se battre. C’est excitant car il faut bien se dire que tous les efforts que nous avons fournis jusqu’ici ont été faits justement pour pouvoir disputer ces matches. (D.J. Cooper sur le site de l’Elan Béarnais).

Greg Zerbone