Basket - Pro A

L'ASVEL ne veut pas rentrer dans le rang

L'ASVEL ne veut pas rentrer dans le rang

Dix-sept fois champion de France, le club rhodanien n'est pas qualifié en Coupe d'Europe et s'appuie sur un budget de 5,4 millions d'euros (4,8 la saison passée), dont 1,551 million de masse salariale. "Le chiffre d'affaires est en hausse avec notamment une augmentation de 15% des recettes liées aux partenariats après la réintégration au sein du club de la régie marketing gérée auparavant par un prestataire, Canal Plus Events, explique Gilles Moretton. Nous aurons l'un des trois premiers budgets de France et l'objectif sera qu'il soit équilibré après plusieurs exercices déficitaires au terme desquels il a fallu recourir à la participation des actionnaires."

"La masse salariale sera la 5e ou la 6e du Championnat", ajoute le président de l'Asvel, rappelant en outre "la volonté et la nécessité pour le développement du club de bénéficier dans le futur d'une salle de plus de 10 000 places." L'idée de sa construction est au point mort après l'abandon d'un projet sur Villeurbanne, ce qui a provoqué le mois dernier l'impatience de Tony Parker, l'un des actionnaires et le vice-président du club, qui souhaiterait associer à la construction de cette salle une académie de basket pour les jeunes. Gilles Moretton n'écarte ainsi pas que la salle soit bâtie sur une commune du Grand Lyon autre que Villeurbanne. Après une préparation marquée par neuf défaites en dix matchs, l'ASVEL débute le Championnat par un déplacement vendredi sur le parquet de Chalon-sur-Saône, champion en titre.




Sport.fr Mobile
Sport Kiff
Le sport en direct sur votre mobile Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr

Sport.fr TV


RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport