Basket - Pro A

Déjà une ribambelle de surprises

Déjà une ribambelle de surprises

LE MATCH : au milieu de la valse des favoris, Gravelines a été l'un des rares à tenir son rang dans ce qui s'apparentait à l'un des chocs de cette première journée tant Strasbourg avance avec une équipe séduisante sur le papier. Battue 82-73 dans le Nord, la SIG a encore du travail mais sa recrue américaine Coleman Fitch (18 points) a montré de belles choses. Gravelines applique les mêmes recettes que la saison dernière avec du jeu collectif et une marque partagée puisqu'on retrouve cinq joueurs entre 10 et 15 points, le maximum pour Juby Johnson.

LA SURPRISE: elles sont multiples mais la victoire de Poitiers, qui a vu partir son prodige Evan Fournier en NBA cet été, à Roanne est sans doute la plus inattendue. Les deux effectifs ont beaucoup changé à l'intersaison, celui de Roanne étant même renouvelé à 100%. Mais on attendait mieux de la Chorale, maladroite à trois points (2 sur 15). Poitiers s'est appuyé sur les 19 points et 11 rebonds de l'Américain Ahmad Nivins, drafté par Dallas en 2009 et passé depuis par l'Espagne et dernièrement la Belgique.

LE COUAC: Chalon a perdu son match et Denmon. A moins d'une semaine de ses grands débuts en Euroligue jeudi, le tenant du titre a vécu une très mauvaise soirée vendredi en s'inclinant (72-71) à domicile face à l'Asvel, revigorée par l'arrivée de vieux grognards comme Amara Sy, et en perdant son meneur-arrière US Marcus Denmon pour au moins six mois à cause d'une fracture au pied droit. Déjà battu par Limoges au match des Champions, l'Elan a gardé la même ossature que la saison dernière mais peine à démarrer celle de la confirmation.

L'HOMME: pour son premier match de Pro A depuis le 3 février, Antoine Diot a été étincelant, comme sa nouvelle équipe du Paris-Levallois, lors de la victoire 93-75 sur Orléans. Avec 19 points, 9 passes, 7 rebonds en 38 minutes, le meneur de jeu n'est pas passé loin du triple-double et forme un trident redoutable avec Andrew Albicy et Sean May. "Je me sens très bien", a confirmé l'international français, ce qui est une sacrée bonne nouvelle pour celui qui fut la doublure de Tony Parker à l'Euro-2009 avant de rater les trois compétitions suivantes, dont les JO, à cause d'une hernie discale. De rechute en rechute, le mal était devenu de plus en plus inquiétant pour Diot, qui n'a joué que quatre matches la saison dernière avec son club formateur du Mans. Mais à Paris, il revit.

LE CHIFFRE: O, le nombre de défaite du Limoges de Pagniotis Giannakis. Le CSP avait quitté la Pro A sur une victoire, inutile, face à Orléans en mai 2011. Le promu et plus gros palmarès du basket français l'a retrouvée samedi avec un succès 70-68 à Nanterre pour, après la victoire sur Chalon au match des champions, rester invaincu sous les ordres de Giannakis. La légende grecque a fait des débuts remarqués dans le Championnat de France, déchaîné sur le banc dans la marmite du Palais des sports de Nanterre.




Sport.fr Mobile
Sport Kiff
Le sport en direct sur votre mobile Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr

Sport.fr TV


RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport