Basket - NBA

Frank Ntilikina, le joyau du basket français

Frank Ntilikina, le joyau du basket français

1 m 96, 18 ans et meneur de jeu de la SIG Strasbourg Frank Ntilikina est considéré comme la pépite du basket français. Né en Belgique à Ixelles, il passe par l'Equipe de France U16 et U18. Avec cette catégorie d'âge il remporte l'Euro et obtient le titre de MVP du tournoi grâce notamment à des stats monstrueuses sorties en demi puis en finale.

Formé en Alsace avec la SIG, il réalise une magnifique saison de Pro A et si Strasbourg est en finale des Playoffs, il a sa part de responsabilité. Le joueur s'apprête à embarquer pour les Amériques tenter sa chance dans la grande ligue. Il pourrait selon toute vraisemblance devenir le Français drafté le plus haut de l'histoire du basket tricolore car il est attendu entre la 5e et la 10e place. Tout cela dans une des drafts les plus denses et fournies de ces vingt dernières années avec Markelle Fultz ou encore Lonzo Ball, de quoi montrer son potentiel au monde de la NBA.

Culminant à 1m 96, il joue au poste de meneur mais à le profil pour s'exprimer en tant qu'arrière. Complet de par son shoot, ses dribbles, sa vision du jeu et surtout son attitude défensive, il manque encore d'explosivité de vitesse d'appuis ou de détente qui fait souvent la différence au niveau de la NBA. Quatre franchises pourraient se laisser tenter par son profil en commençant par les New-York Knicks. Comme on pouvait le lire dans les médias, le club New-Yorkais serait tombé sous le charme du Strasbourgeois. Philadelphie, Sacramento et surtout les Mavs de Dallas sont aussi prêts à l'accueillir. C'est d'ailleurs la franchise du Texas que Ntilikina voudrait retrouver.

72 heures chrono


Franck Ntilikina devrait vivre 72 heures de fou furieux. Avec une victoire de son équipe lors du match 4 de la finale des Playoffs, le jeune tricolore ne va pas beaucoup dormir. En effet, la dernière rencontre pour le titre final se dispute vendredi soir au Colisée face à l'Elan Chalon. La nuit de lundi à mardi a donc été courte pour Ntilikina . La manche IV de la finale s'est terminé vers 22h30.

A 3h30, il montait dans un taxi pour se rendre à Nancy, selon le site de BFM TV. A 6h, direction l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle. Et à 10h30 décollage à destination de Newark, dans le New Jersey. Un véritable contre-la-montre rendu nécessaires par l'obligation de se présenter à une visite médicale préalablement à la draft.

Malgré tout le natif d'Ixelles ne compte pas s'arrêter là. Oui, car il veut et devrait prendre part au dernier acte de cette finale.Pour cela son club pourrait lui affréter un jet privé pour le voyage du retour. Une annonce qui sera faite dans l'après-midi. Quoi qu'il arrive la SIG pourrait lui offrir ce beau cadeau car on parle de 675 000 dollars venant de la NBA au cas où le jeune prodige faisait ses premiers pas dans la Ligue américaine l'année prochaine. Frank Ntilikina va vivre un vrai marathon jusqu'à la fin de la semaine.




Greg Zerbone



à lire aussi

Buzz sport