Bourges remporte la huitième Coupe de France dames de son histoire, un trophée qui lui échappait depuis 2010, en dominant Villeneuve-d’Ascq (57-48). Les Berruyères peuvent réaliser un doublé si elles remportent la finale du Championnat de France face à Montpellier.

Les Berruyères se méfiaient beaucoup de Villeneuve-d’Ascq, une des deux seules équipes avec Basket Landes à les avoir battues lors de la saison régulière de la Ligue féminine. Le club nordiste, qui disputaient sa troisième finale de Coupe de France après celles perdues en 2003 et 2008, a attaqué ce match sans complexe, en faisant abstraction de son élimination récente en demi-finale des play-offs face à ces mêmes Berruyères.

Agressives défensivement, en particulier sur la meneuse et capitaine des Tango Céline Dumerc (1 point seulement), les joueuses de Jérôme Authier ont semblé pendant 30 minutes en capacité de remporter la partie. Mais c’était sans compter la détermination des Tango qui avaient fait de ce trophée l’un de leurs objectifs cette saison. Elles ont repris les commandes à la fin du troisième quart-temps grâce à un contre bien inspirée de Johannah Leedham (42-44). A partir de là, les joueuses de Valérie Garnier se sont évertuées à donner de l’ampleur au score face des Nordites diminuées physiquement. Meilleure marqueuse de la rencontre (20 points), l’intérieure des Bleus Endy Miyem allaient par deux fois soulager ses coéquipières par des tirs extérieurs (51-44 et 55-46) et réduire un peu plus les espoirs adverses. Emmeline Ndongue marquait les derniers points de son équipe sous les acclamations de ses supporteurs.

En cas de nouvelle victoire face à Montpellier en finale de la Ligue féminine, les Berruyères égaleraient le record de Clermont-Ferrand (13 titres).