Les propriétaires des franchises NBA ont bien l’intention de pousser Donald Sterling, qui serait atteint d’un cancer selon les médias américains. Plusieurs stars sont ont déjà annoncé leur intérêt pour les Clippers.

Donald Sterling et les Clippers, ça sent la fin. Suspendu à vie par la NBA pour ses propos raciste, celui qui détient la franchise de Los Angeles depuis 1981 va être poussé à la vente par les autres propriétaires de la Ligue. La NBA a annoncé dans un communiqué que les représentants des propriétaires ne voulaient pas traîner dans ce dossier : Le comité consultatif et financier a discuté jeudi après-midi lors d’une réunion téléphonique du processus pour que Donald T. Sterling cède les Los Angeles Clippers. Le comité a décidé à l’unanimité d’agir le plus rapidement possible et de se réunir à nouveau la semaine prochaine.

Il faut l’accord des trois quarts des propriétaires pour pousser Sterling à la vente. Vente qui sera ensuite menée par la NBA. Depuis plusieurs jours, les stars intéressées par l’autre franchise de LA se font connaître. Le premier a été Magic Johnson, insulté par Sterling dans l’extrait audio diffusé par TMZ. Si l’ancien star de la NBA a assuré que tous les fans souhaitaient le voir arriver aux commandes avec son groupe d’investisseurs, difficile de croire que celui qui a fait le bonheur des… Lakers, l’ennemi juré, fera l’unanimité. Surtout que le dossier le plus solide serait pour l’instant celui d’Oprah Winfrey, la star noire de la télévision américain, David Ellison (patron d’Oracle) et David Geffen (producteur télé).

Les acteurs Matt Damon et Frankie Muniz (connu pour avoir incarné Malcolm à la télé), fans des Clippers, sont également très intéressés. Même chose pour Floyd Mayweather Jr, le sportif le mieux payé de la planète, ou les rappeurs P-Diddy, Dr Dre, ou Rick Ross. Première franchise de sport US en vente depuis les Dodgers (NFL), qui avaient été rachetés 2 milliards de dollars par… Magic Johnson et d’autres investisseurs, les Clippers sont estimés à 415 millions d’euros. Un chiffre qui va être gonflé par la bataille que vont se livrer les repreneurs intéressés. Au grand dam de Sterling, pas prêt de se laisser faire dans ce dossier et qui pourrait porter l’affaire devant la justice s’il était contraint de vendre. Le nouvel ennemi public numéro 1 aura peut-être un autre combat à mener : à 81 ans, ils serait atteint depuis plusieurs années par un cancer de la prostate selon les médias américain.