Le propriétaire des Los Angeles Clippers, Donald Sterling, ancien avocat, refuse sa condamnation. Suspendu à vie par la NBA pour racisme, il menace désormais d’attaquer la ligue en justice.

Donald Sterling a engagé Maxwell Bletcher, un avocat réputé et spécialisé dans le droit des entreprises qui a par le passé notamment fait plier la puissante NFL, la Ligue américaine de football américain. L’avocat a envoyé un courrier à la NBA dans lequel il affirme que son client n’a pas enfreint le réglementation de la NBA, qu’il n’est passible d’aucune sanction et qu’il ne paiera pas l’amende.

Le milliardaire de 80 ans a été suspendu à vie par la NBA pour avoir proféré des propos racistes lors d’une conversation privée avec sa compagne à qui il reprochait de s’afficher avec des noirs. La conversation enregistrée par la jeune femme avait été rendue publique, ce qui avait déclenché une vague d’indignation aux Etats-Unis. La NBA avait réagi rapidement en décidant la suspension à vie de Sterling, une amende de 2,5 millions de dollars et la recommandation d’un changement de propriétaire, mesure qu’elle peut obtenir avec l’accord des trois-quarts des autres propriétaires. Bletchter accuse la NBA de ne pas avoir respecté la présomption d’innocence de son client dont les droits en tant que propriétaire n’auraient pas été respectés.

Shelly Sterling ne veut pas céder ses parts

Epouse de Donald Sterling, Shelly Sterling, souhaite conserver l’équipe et menace de livrer une longue bataille judiciaire. Séparé, mais non divorcé, le couple Sterling fait front commun. Elle souligne que les sanctions prononcées ne touchent que son mari. Elle-même actionnaire de la franchise, elle se présente comme « une supportrice inconditionnelle » des Clippers et laisse entendre qu’elle pourrait se pourvoir en justice pour contester la décision de la NBA. Donald et Shelly Sterling détiennent chacun 50% de la franchise californienne. La part de l’un reviendra à l’autre en cas de décès.

Toutefois, même évincé, le couple réaliserait une superbe affaire. Donald Sterling a acheté les Clippers en 1981 pour seulement 12 millions de dollars.
Le nouveau boss des Clippers

Les Los Angeles Clippers ont un nouveau directeur général, Richard Parsons. « La nomination de Dick Parsons va apporter un leader extraordinaire et une stabilité immédiate aux Los Angeles Clippers », estime le grand patron de la NBA, Adam Silver. Parsons a notamment dirigé le groupe bancaire Citigroup et le géant des médias Time Warner. Il a également été l’un des conseillers sur les questions économiques du président Barack Obama.

Andy Roeser, le président des Los Angeles Clippers en poste depuis 1984, avait quitté son poste la semaine dernière.