Basket - NBA

NBA James remporte son dernier duel face à Bryant

NBA James remporte son dernier duel face à Bryant

La longue tournée d'adieux de Kobe Bryant qu'est la saison 2015-16 des Lakers a connu un nouveau moment fort au Staples Center avec l'ultime choc entre les deux joueurs les plus connus de la planète qui a tenu toutes ses promesses. Dans un peu plus d'un mois, le 13 avril au soir, Bryant raccrochera définitivement à 37 ans ses baskets après vingt saisons sous le maillot des Lakers, cinq titres NBA et un trophée de meilleur joueur (MVP). Et comme contre le champion en titre Golden State et Stephen Curry que les Lakers ont surpris dimanche dernier, le "Black Mamba", comme revigoré par la confrontation avec "King James", a livré un match flamboyant avec un total de 26 points en 32 minutes (11 sur 16 au tir). Sous l'impulsion de son emblématique N.24, auteur de huit points en neuf minutes, les Lakers ont fini le premier quart-temps sur les talons de Cleveland (33-31). Ils sont même passés briévement devant durant la deuxième période devant (42-41) et soudain le duel Bryant/James a atteint un niveau stratosphérique.

James a battu 16 fois Bryant


"King James" a enchaîné deux dunks rageurs, dont l'une sur une passe insolente de J.R. Smith avec l'aide de la planche, mais Bryant a répondu à chaque fois en déjouant le marquage de la star de Cleveland pour inscrire un de ses célébres "fadeaways", puis un panier à trois points. Mais privés de Bryant, diminué par une épaule droite douloureuse et ménagé en fin de match, les Lakers ont laissé petit à petit les Cavaliers s'échapper (64-55 à la mi-temps, 95-82 en fin de 3e période) pour finir en roue libre. Leur 22e et dernier duel a donc tourné à l'avantage de "King James" qui s'est imposé au final à 16 reprises avec Cleveland et Miami, son équipe de 2010 à 2014, face à Bryant.

Signe de la place colossale que les deux joueurs, coéquipiers pour les titres olympiques 2008 et 2012 des Etats-Unis, tiennent dans l'histoire de leur sport, même s'ils ne sont jamais affrontés en play-offs et à plus forte raisons en finale, l'un ou l'autre a participé aux neuf derniers finales (2008, 2009, 2010 pour Bryant, 2007, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 pour James).

Dans l'autre affiche de la soirée, San Antonio est venu à bout de Chicago 109 à 101 pour signer sa 40e victoire consécutive à domicile, soit la troisième plus longue série du genre de l'histoire. Les Spurs se sont à nouveau appuyés sur Kawhi Leonard (29 pts) et LaMarcus Aldridge (26 pts, 10 rebonds) et affichent à leur bilan 55 victoires en 65 matches. Il s'agit de leur 19e saison depuis 1976 avec au moins 55 victoires, seuls les Lakers en ont plus (20). De son côté, Tim Duncan (7 pts, 3 rbds, 4 passes) est devenu le sixième joueur de l'histoire à dépasser le chiffre des 15.000 rebonds.

20 points pour Parker


"L'objectif, c'est de gagner le titre NBA en fin de saison", a rappelé Tony Parker après la cette 40e victoire de suite à domicile de son équipe. "C'est bien, mais cela ne voudra pas dire grand chose si on ne va pas au bout: notre but ultime, c'est de gagner le titre et c'est tout ce qui nous préoccupe", a-t-il insisté. Avec 40 victoires de suite à l'AT&T Center, les Spurs ont égalé la troisième plus longue série du genre. Le record est détenu depuis lundi par Golden State, le champion NBA en titre et leader de la conférence Ouest (57 v-6 d) qui a gagné ses 46 derniers matchs dans sa salle, série en cours. Les Spurs, 2e meilleur bilan de NBA (55 v-10 d), ne se sont plus inclinés dans leur salle depuis le 12 mars 2015, contre Cleveland (128-125 après prolongation). "Je suis juste content qu'on ait gagné ce match, on a un gros test qui vient contre Oklahoma City" samedi, a rappelé Parker. Il a fini la rencontre avec 20 points et 12 passes décisives, soit son neuvième match de la saison avec 20 points au moins et son record de passes décisives pour 2015-16. "Je me suis bien senti physiquement, tout va bien de mon côté", a admis Parker, laissé au repos contre Minnesota mardi après avoir reçu un coup à un orteil la veille face à Indiana. "Il a réussi un match complet, il était très bien en défense, il a bien distribué le ballon en attaque et a cherché à marquer des points", s'est félicité Gregg Popovich qui retrouvait son équipe après les deux matchs manqués pour raisons familiales.

Cousins suspendu


Dernière info du jour : les Sacramento Kings ont infligé une suspension interne d'un match à leur pivot DeMarcus Cousins après un nouveau différend avec son entraîneur George Karl. Lors d'un temps mort durant le 4e quart-temps du match entre Sacramento et Cleveland mercredi, Cousins s'était emporté contre Karl. L'un des adjoints de l'entraîneur des Kings, puis deux coéquipiers avaient dû s'interposer pour le calmer. Cousins qui défraye souvent la chronique pour ses coups de gueule, avait fini la rencontre perdue 120-111 avec 29 points et onze rebonds et les Kings ont enchaîné une septième défaite pour un bilan de 25 victoires en 63 matches.

Cousins avait déjà été suspendu cette saison en novembre, par la NBA cette fois, pour avoir donné un coup à son vis-à-vis d'Atlanta, Al Horford. Il avait également eu un échange très virulent avec Karl dans les vestiaires après un match perdu contre San Antonio fin 2015, mais ses dirigeants avaient décidé de ne pas le suspendre.


Résultats de la nuit
LA Lakers - Cleveland 108 - 120
Toronto - Atlanta 104 - 96
Denver - Phoenix 116 - 98
San Antonio - Chicago 109 - 101


Achetez ce produit Kobe Bryant sur sport-kiff.com







SOLDES MONSTRES !!!! Le maillot du Barça à partir de 59 euros !


Sport-Kiff.com, la boutique du sport / Partenaire exclusif de Sport.fr




Buzz sport