En feu depuis le début des play-offs avec les Spurs, Boris Diaw a tenté d’expliquer sa bonne passe du moment avant la finale face à Miami. C’est un ensemble de choses. Personnellement, j’essaie d’apporter le plus possible à l’équipe. Et j’avais vraiment l’impression qu’il y en avait besoin sur cette fin de série, parce qu’Oklahoma City ne nous donnait pas beaucoup de possibilités. Je pense aussi que c’est dû aux choix stratégiques d’OKC, qui avait décidé de ‘fermer’ certains shooteurs et de vraiment empêcher Tim Duncan de jouer au poste bas. Ce qui me laissait pas mal de tirs ouverts. Il fallait que je prenne mes responsabilités, a expliqué le capitaine de l’équipe de France, dont les propos ont été relayés par le Figaro, blaguant en parlant même de troisième jeunesse depuis son arrivée à San Antonio en 2012. Je me sens bien dans ce jeu. La façon dont (Gregg) Popovich dirige cette équipe ressemble un peu à ce qui peut se faire en Europe. C’est un style de jeu dans lequel je me reconnais bien. Et puis c’est une équipe agréable, dans laquelle on peut évoluer facilement. Il y a une très bonne ambiance entre les joueurs et avec le staff au quotidien, a ajouté Diaw.

Plus d'articles