San Antonio s’est imposé contre les Lakers (106-102) durant la nuit de samedi à dimanche. Une victoire poussive des Spurs, notamment à cause d’un Kobe Bryant en bonne forme.

S’il est toujours en tournée d’adieu, Kobe Bryant n’a pas manqué de faire trembler les Spurs pour sa dernière sur le parquet de l’AT&T Center. Auteur de 25 points, donc un panier à trois points fantastique dans le dernier quart-temps qui a permis aux siens de toujours croire à la victoire, le Black Mamba a finalement dû s’incliner sur le parquet des hommes de Gregg Popovich, comme toutes les équipes pour l’instant cette saison (106-102). Pour être honnête, il faut aussi souligner la maladresse de Bryant au shoot, avec un triste 9/28 au shoot.

En face, les Spurs ont pu compter sur Kawhi Leonard (20 pts, 13 rbds) et LaMarcus Aldridge (26 pts, 9 rbds), ainsi que sur un Tony Parker retrouvé 14 points (à 7/13 au tir), 2 rebonds et 4 passes décisives, notamment en fin de rencontre. Une victoire qui permet à la franchise texane de compter 43 victoires en 51 matches depuis le début de la saison et de se positionner en embuscade derrière les intouchables Warriors.

Tous les résultats :
Charlotte – Washington 108-104
Indiana – Detroit 112-104
Philadelphie – Brooklyn 103-98
Cleveland – New Orleans 99-84
Memphis – Dallas 110-114
Minnesota – Chicago 112-105
San Antonio – LA Lakers 106-102
Phoenix – Utah 89-98
Golden State – Oklahoma City 116-108