Bilan bien maigre pour l'aviron français

Aviron / JO 2012

Bilan bien maigre pour l'aviron français

Bilan bien maigre pour l'aviron français

Samedi 4 août 2012 - 18:25

L'aviron français a quitté les JO de Londres avec une seule médaille d'argent, après l'échec du deux de couple poids léger messieurs (4e), impuissant face à la razzia de l'armada britannique concrétisé par deux nouveaux titres, samedi sur le bassin d'Eton.

Après le ouf de soulagement poussé la veille grâce au duo en argent Dorian Mortelette-Germain Chardin, le camp tricolore a connu la déception d'une quatrième place de Jérémie Azou et Stany Delayre. Déçu et amer, car la finale s'est disputée en deux temps suite à un problème matériel du duo britannique au premier départ. L'incident a été remis en question par les Tricolores, mais a finalement jugé conforme au règlement par le jury de l'épreuve.

Pour Pascal Berrest, le directeur technique national, "il faut retenir bien sur l'argent du deux de couple", formé seulement en avril dernier et qui est monté en puissance depuis sa sélection glané deux mois seulement avant les Jeux. "Et le comportement du poids léger, un bateau très jeune (Azou 23 ans et Delayre 24, NDLR) qui peut continuer de progresser, en sachant que les trois sur le podiums sont bien plus âgés", a remarqué le DTN.

Stany Delayre admettait d'ailleurs que l'échec sur l'eau était "peut-être dû au manque d'expérience de finale olympique" pour deux rameurs de 23 ans venus jouer les trouble-fête. Pour le reste, Pascal Berrest admettait clairement que "certains bateaux n'ont pas été à leur place".

Cauchemar pour le deux sans barreur


En premier lieu, le deux sans barreur Julien Bahain-Cédric Berrest, bronzés en quatre de couple à Pékin. Depuis, ils n'avaient pas manqué un seul podium international et semblaient marcher sur les traces du duo Adrien Hardy/Sébastien Vieilledent, dernier médaillé d'or français en 2004 à Athènes.

Mais le rêve s'est transformé en cauchemar avec une sortie dès les demi-finales. Pire, le tandem ne fut même pas capable de remporter la finale B pour terminer 10e au classement des Jeux!

"Même le quatre sans barreur n'a pas tenu son rang. Il termine 7e (vainqueur de la finale B) alors qu'il pouvait prétendre à une 5e place", estimait le DTN.

La France a fait moins bien qu'à Pékin (2 bronze) mais a profité de la qualité du métal pour remonter du 19e au 11e rang au classement des nations où la Grande-Bretagne trônait avec 9 médailles dont 4 d'or.

Les Britanniques ont régalé leur public une dernière fois grâce à deux nouveaux titres (quatre de pointe messieurs et deux de couple dames) et l'argent du deux de couple poids légers messieurs. Pour dépasser d'une longueur les anciens de 1908.

Après les deux titres de la veille, la Nouvelle-Zélande s'est contenté d'un bronze (deux de couple poids léger messieurs) pour terminer au 2e rang, en lieu et place d'un Canada largué (10e).

La Tchèque Miroslava Knapkova a conclu les épreuves avec le titre en skiff, offrant à son pays sa première médaille d'or des JO de Londres.





Le sport en direct sur votre mobile


Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr


Fil infos Sport

A la une

Le buzz du jour

Insolites People

Sport Business

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine

« Notre projet ne s'arrête pas là. »

Vadim Vasilyev, vice-président de Monaco