Auto - Rallyes WRC

C'est tout bon pour Latvala

C'est tout bon pour Latvala

Victorieux de 11 des 21 tronçons chronométrés de ce rallye, le vice-champion du monde a devancé de 1'05 son coéquipier Sébastien Ogier. Dimanche, sur la plus longue spéciale au programme d'un rallye de championnat du monde depuis 1983, il n'a lâché que 25 secondes à Ogier en 80 km, s'offrant ensuite le luxe de grappiller deux points lors de la Power Stage. "C'est un superbe feeling. Mon début de championnat a été si compliqué que je ne me sentais vraiment pas bien mentalement. C'est d'autant plus appréciable de remporter un rallye où j'ai rarement brillé", a commenté le Finlandais.

Ogier, qui a souffert de sa position "d'ouvreur" en tant que leader du championnat, a remporté les trois points de la Power Stage et conforté son avance sur son coéquipier Andreas Mikkelsen, contraint à l'abandon. "Ça a été un très bon rallye, comme je l'ai déjà dit, je ne pouvais pas faire mieux, a estimé Ogier. Ce sont de très bons points pour le championnat du monde", a poursuivi le Français. Le Norvégien Mads Ostberg (Ford), au pied du podium devient son nouveau dauphin, à 38 points, tandis que Latvala fait son apparition dans le top 6. Le Finlandais, malchanceux depuis le début de la saison, a marqué au Mexique ses premiers points de la saison. Cette victoire est la 16e qu'il signe en championnat du monde.





Sport-Kiff.com, la boutique du sport
Partenaire officiel de Sport.fr




à lire aussi

Buzz sport

Deschamps va devoir faire des choix Equipe de France

Deschamps va devoir faire des choix

C'est reparti pour la bande à Deschamps. L'équipe de France attaque les chose sérieuses samedi à 20 h 45 face au Luxembourg. Un match comptant pour le groupe A des éliminatoires à la Coupe du monde 2018 en Russie. Pour le moment, les Bleus sont premiers avec 10 points et le Luxembourg lanterne rouge avec un seul petit point. Malgré tout, il reste beaucoup d'interrogations à propos du 11 que pourrait aligner Didier Deschamps. Sport.fr s'est penché sur la question avec deux catégories : titulaires indiscutables et joueurs incertains.