Auto - Endurance WEC

Wurz et Lapierre font gagner Toyota

Wurz et Lapierre font gagner Toyota

Partie en pole position, la seule Toyota engagée, équipée d'un moteur à essence, a mené toute la course et ne s'est arrêtée qu'une fois de plus que les Audi (7 au lieu de 6), et encore par précaution, à quatre minutes de la fin de la course, pour un dernier ravitaillement en essence.

Lapierre avait pris le départ et Wurz, auteur de la pole position vendredi, a assuré le dernier relais et terminé avec une minute d'avance sur la meilleure Audi, la R18 hybride de Tréluyer-Fässler-Lotterer, qui restaient sur deux victoires d'affilée aux 24 Heures du Mans et aux Six Heures de Silverstone.

C'est la première victoire de la marque japonaise depuis son retour en endurance, à sa troisième course seulement. La Toyota de Wurz et Lapierre avait brièvement mené au Mans, le samedi soir, puis avait pris une belle deuxième place à Silverstone, fin août.

Parti de la 2e ligne, l'équipage McNish-Kristensen-di Grassi, sur l'autre Audi engagée, non-hybride, complète le podium devant un autre prototype à moteur Toyota, la Lola de l'écurie suisse Rebellion, partagée par le Français Nicolas Prost avec le Suisse Neel Jani.

Le Français Stéphane Sarrazin, ex-pilote Peugeot Sport engagé sur un petit prototype Honda de l'écurie américaine Starworks, a terminé 7e et gagné dans la catégorie LMP2. L'Italien Giancarlo Fisichella, retraité de la F1, a gagné en GTE-Pro, dans une Ferrari 458 de l'écurie AF Corse.

Audi, qui a remporté les quatre premières courses de la saison, dont deux en l'absence de Toyota, était déjà certain, depuis Silverstone, de conquérir le titre mondial des constructeurs. Il reste trois manches à disputer, à Bahreïn, au Japon (Fuji) et en Chine (Shanghai).




Sport.fr Mobile
Sport Kiff
Le sport en direct sur votre mobile Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport