Auto - Endurance WEC

Wurz et Lapierre font gagner Toyota

Wurz et Lapierre font gagner Toyota

Partie en pole position, la seule Toyota engagée, équipée d'un moteur à essence, a mené toute la course et ne s'est arrêtée qu'une fois de plus que les Audi (7 au lieu de 6), et encore par précaution, à quatre minutes de la fin de la course, pour un dernier ravitaillement en essence.

Lapierre avait pris le départ et Wurz, auteur de la pole position vendredi, a assuré le dernier relais et terminé avec une minute d'avance sur la meilleure Audi, la R18 hybride de Tréluyer-Fässler-Lotterer, qui restaient sur deux victoires d'affilée aux 24 Heures du Mans et aux Six Heures de Silverstone.

C'est la première victoire de la marque japonaise depuis son retour en endurance, à sa troisième course seulement. La Toyota de Wurz et Lapierre avait brièvement mené au Mans, le samedi soir, puis avait pris une belle deuxième place à Silverstone, fin août.

Parti de la 2e ligne, l'équipage McNish-Kristensen-di Grassi, sur l'autre Audi engagée, non-hybride, complète le podium devant un autre prototype à moteur Toyota, la Lola de l'écurie suisse Rebellion, partagée par le Français Nicolas Prost avec le Suisse Neel Jani.

Le Français Stéphane Sarrazin, ex-pilote Peugeot Sport engagé sur un petit prototype Honda de l'écurie américaine Starworks, a terminé 7e et gagné dans la catégorie LMP2. L'Italien Giancarlo Fisichella, retraité de la F1, a gagné en GTE-Pro, dans une Ferrari 458 de l'écurie AF Corse.

Audi, qui a remporté les quatre premières courses de la saison, dont deux en l'absence de Toyota, était déjà certain, depuis Silverstone, de conquérir le titre mondial des constructeurs. Il reste trois manches à disputer, à Bahreïn, au Japon (Fuji) et en Chine (Shanghai).





Sport-Kiff.com, la boutique du sport
Partenaire officiel de Sport.fr




RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport

Deschamps va devoir faire des choix Equipe de France

Deschamps va devoir faire des choix

C'est reparti pour la bande à Deschamps. L'équipe de France attaque les chose sérieuses samedi à 20 h 45 face au Luxembourg. Un match comptant pour le groupe A des éliminatoires à la Coupe du monde 2018 en Russie. Pour le moment, les Bleus sont premiers avec 10 points et le Luxembourg lanterne rouge avec un seul petit point. Malgré tout, il reste beaucoup d'interrogations à propos du 11 que pourrait aligner Didier Deschamps. Sport.fr s'est penché sur la question avec deux catégories : titulaires indiscutables et joueurs incertains.