Auto - Endurance WEC

Audi sans partage

Audi sans partage

Quatre Audi aux quatre premières places: ce triomphe est tout sauf une surprise. Car après le retrait de Peugeot en début d'année et le forfait des nouvelles Toyota qui ne feront leurs débuts cette saison qu'aux 24 Heures du Mans en juin, Audi était sans véritable concurrence.

La bagarre a donc eu lieu en interne entre les quatre voitures alignées par la marque aux anneaux, les deux R18 Ultra à moteur thermique classique et les deux R18 e-tone Quattro à motorisation hybride. Alors que les deux prototypes hybrides qui effectuaient leurs premiers pas en compétition partaient avec les faveurs du pronostic après avoir dominé les essais, la victoire est finalement revenue à une Audi propulsée par un moteur traditionnel. "C'est un peu surprenant car nous étions vraiment plus rapide lors des essais", s'est étonné le pilote allemand de la N.1, André Lotterer, qui s'est finalement classé 2e.

L'hybride N.1 du trio Lotterer-Fässler-Tréluyer avait d'ailleurs dominé le début d'épreuve couru sur piste très humide. "Sur sol mouillé, nous avons profité de l'avantage de bénéficier de quatre roues motrices. Mais une fois la piste séchée, les Ultra sont revenues dans le coup pour finalement prendre le dessus", a constaté, dépité, André Lotterer, vainqueur des 24 Heures du Mans l'an dernier.

La victoire s'est sans doute jouée quand Marc Gené, pilote de la N.3, a pris la décision de s'équiper de pneus slick plus tôt que ses concurrents, lors du deuxième relais, gagnant à ce moment de précieuses secondes.

Loin derrière les Audi, à deux tours du vainqueur, la Lola Toyota pilotée par le Français Nicolas Prost, l'Allemand Nick Heidfeld et le Suisse Neel Jani a pris une cinquième place encourageante.




Sport.fr Mobile
Sport Kiff
Le sport en direct sur votre mobile Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport