Les Français Sébastien Loeb et Yvan Muller vont tenter dimanche, sur le Salzburgring, de battre leur coéquipier argentin José Maria Lopez lors de la 5e manche du Championnat du monde des voitures de tourisme (WTCC).

La bagarre entre les trois pilotes Citroën ne fait que commencer. L’Argentin de 31 ans, le plus jeune des trois, est en tête du championnat alors que c’est la première fois qu’il dispute une saison complète en WTCC. Les trois larrons ont gagné deux courses chacun depuis le début de la saison.

Sur ce circuit très rapide de 4,2 km, proche de la ville natale de Mozart, les trois artistes du volant, regroupés en moins de trente points, vont pouvoir comparer la finesse de leur doigté et leur talent d’attaquant. Nous allons découvrir le Salzburgring, mais nous savons déjà à quoi nous attendre, explique Xavier Mestelan, directeur technique de Citroën Racing. Les qualifications promettent donc d’être plus intenses que jamais. La gestion de la Q2, où les voitures roulent en peloton, sera cruciale pour gagner une des cinq places en Q3. Là, en s’élançant chacun à leur tour, seul le pilote au volant fera la différence. L’an dernier, Muller, en route pour un 4e titre mondial, y avait établi la pole position à plus de 178 km/h de moyenne.

Pour Yves Matton, le directeur de Citroën Racing, Loeb, Muller et Lopez sont libres de s’affronter dans les limites de la sportivité. Nous devrions à nouveau assister à de belles bagarres en Autriche, promet-il.