Thierry Neuville, revenu à 11 points de Sébastien Ogier au classement du Championnat du monde des rallyes (WRC), aborde la manche finlandaise, la plus rapide du calendrier, de jeudi à dimanche, avec l’intention d’attaquer pour grappiller encore des points sur le Français qui doit endiguer l’hémorragie.

Après huit épreuves et avec cinq encore à disputer, la course au titre mondial est très serrée. Au vu des dernières courses, la dynamique est favorable à Neuville, vice-champion du monde 2013 et 2016, qui n’a jamais été aussi près d’un premier titre. Après un début de saison douloureux, marqué par deux grosses erreurs au Monte-Carlo et en Suède alors qu’il menait confortablement, le pilote Hyundai a vu sa stratégie offensive récompensée par six podiums consécutifs, dont trois victoires.

Pas aidé par la position d’ouvreur qui échoit au leader du classement des pilotes en début de week-end et victime de contrariétés mécaniques, Ogier, au volant de sa Ford Fiesta M-Sport, s’est lui trouvé contraint de défendre sa position plutôt que d’accroître son avance. Bonne nouvelle toutefois pour le Français, victime d’un accident sans gravité lors d’essais la semaine dernière: depuis l’introduction de l’actuel barème de points en 2010, le pilote en tête au classement général après huit manches s’est toujours imposé en fin de saison.

En embuscade à respectivement 48 et 52 points du Français, le Finlandais Jari-Matti Latvala (Toyota) et l’Estonien Ott Tänak (M-Sport/Ford) entendent toujours perturber le duel pour le titre.