Athlétisme - JO 2012

La Jamaïque frappe encore

La Jamaïque frappe encore

Derrière les Quatre Fantastiques, les Etats-Unis décrochent l'argent en égalant l'ancien record du monde (37.04) devant Trinité-et-Tobago (3e en 38.12). Troisième initialement de la course, le Canada a été disqualifié pour une irrégularité lors du dernier passage de témoin.

Comme à Pékin, Usain Bolt a donc remporté à Londres le 100, le 200 et le 4x100 m pour porter son total à six médailles d'or. Seuls le Finlandais Paavo Nurmi (9 médailles d'or, 1900-1928) et les Américains Carl Lewis (9, 1984-1996) et Ray Ewry (8, 1900-1908) ont remporté plus de titres olympiques que lui en athlétisme. La Jamaïque, pourtant privé d'un ancien recordman du monde, Asafa Powell, blessé, et de Michael Weir, 3e du 200 m à Londres, est le premier pays à conserver l'or olympique du 4x100 m depuis les Etats-Unis en 1976.

La France, emmenée par Christophe Lemaitre, a pris la 4e place en 38.16. Les Bleus avaient été médaillés d'argent aux Mondiaux 2011 derrière la Jamaïque. Mais cette année, la concurrence était encore un cran au-dessus.

Podium
Or Jamaïque (Nesta Carter, Michael Frater, Yohan Blake, Usain Bolt)
Argent Etats-Unis (Trell Kimmons, Justin Gatlin, Tyson Gay, Ryan Bailey)
Bronze Trinité-et-Tobago (Keston Bledman, Marc Burns, Emmanuel Callender, Richard Thompson)




Sport.fr Mobile
Sport Kiff
Le sport en direct sur votre mobile Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr

Sport.fr TV


RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport

Les 4 chiffres du début de saison raté du PSG Ligue 1

Les 4 chiffres du début de saison raté du PSG

Tenu en échec par Montpellier au Parc des Princes samedi (0-0), le PSG a terminé l'année sur une note négative. Et laissé l'OM s'emparer du titre de champion d'automne à la faveur de son succès contre Lille (2-1), le lendemain. Si la situation comptable du PSG est loin d'être désespérée, le bilan de passage des champions en titre après 19 journées est clairement décevant. Voici quatre statistiques qui attestent du mauvais début de saison parisien.