André Giraud a été élu samedi président de la Fédération française d’athlétisme (FFA) en remplacement de Bernard Amsalem, emblématique patron de l’instance durant 16 ans.

André Giraud, jusqu’ici vice-président de la FFA et âgé de 69 ans, l’a emporté avec 67,81% des suffrages face à l’autre candidat en lice, Marcel Ferrari, président de la Ligue Auvergne-Rhône-Alpes, lors de l’Assemblée Générale élective qui s’est tenue à la Cité Universitaire de Paris.

Arrivé à la tête de la FFA dans la foulée du fiasco sportif des JO 2000 à Sydney (zéro médaille pour l’athlétisme), Bernard Amsalem peut se targuer d’un bilan plutôt positif, avec notamment les 23 médailles de l’Euro 2014 et les six glanées aux Jeux Olympiques de Rio en 2016, une augmentation des licenciés (environ 300.000) ou la création d’une Ligue professionnelle. Un héritage dont se prévaut André Giraud, qui a dit durant sa campagne vouloir resserrer les liens entre les clubs et la Fédération et compte mettre l’accent sur l’athlétisme-loisirs.