Le Kényan Elijah Manangoi a remporté le titre mondial sur 1.500 m en 3 min 33 sec 61/100e, battant le triple tenant du titre, son compatriote Absel Kiprop, seulement 9e de la course (3:37.24), dimanche soir au stade olympique de Londres.

Manangoi était arrivé à Londres avec la meilleure performance mondiale de l’année (3:28.80). La médaille d’argent est revenue au Kényan Timothy Cheruiyot (3:33.99) et le bronze au Norvégien Filip Ingegrigtsen (3:34.53).