Athlétisme - Championnats d'Europe d'athlétisme en salle 2017

Martinot-Lagarde en argent

Martinot-Lagarde en argent

Après leur beau triplé de 2015 à Prague, les Tricolores n'ont pas effectué le même coup d'éclat malgré trois représentants en finale (Martinot-Lagarde, Garfield Darien, urel Manga) mais la 2e place de PML derrière le Britannique Andy Pozzi est la preuve d'une belle constance dans une discipline traditionnellement faste pour l'athlétisme français. En l'absence de Dimitri Bascou, en bronze aux JO de Rio, Pascal Martinot-Lagarde a justifié sa régularité en indoor avec ce 6e podium depuis 2012.

Si la France n'a pu ramener qu'une médaille de cette première journée, les satisfactions n'ont pourtant pas manqué, surtout du coté des jeunes. A la perche, le Polonais Piotr Lisek, unique athlète à 6 m cette année, l'a logiquement emporté dans un concours privé sur blessure de sa tête d'affiche, le recordman du monde Renaud Lavillenie (6,16 m). Mais Axel Chapelle, champion du monde juniors, a longtemps tenu la dragée haute aux cadors pour sa toute première sélection en seniors à 21 ans, alors qu'il n'avait plus sauté depuis le 28 janvier pour cause de blessure.

Autre avenir radieux: celui du triple sauteur Melvin Raffin, 18 ans et protégé de Teddy Tamgho. Avec un bond à 17,20 m, il a battu le record du monde des moins de 20 ans en salle avec à la clé un billet pour la finale de dimanche et, cerise sur le gâteau, pour les Championnats du monde.

Avant ce beau dénouement, le clan français avait failli vivre d'entrée une énorme désillusion sur le 400 m où Floria Gueï, sa meilleure chance chez les femmes, est passée par toutes les émotions avant de valider son ticket pour la finale. D'abord disqualifiée malgré sa victoire en série (53 sec 24) pour avoir bousculée la Tchèque Denisa Rosolova, elle a été repêchée en appel. Libérée après cette grosse frayeur, elle a dominé sa demi-finale (52 sec 20) et sera l'une des favorites pour l'or, samedi.


L'Euro de Morhad Amdouni s'est en revanche terminé avant même d'avoir débuté. Le deuxième performeur européen de l'hiver sur 3000 m était l'un des favoris mais il a dû déclarer forfait sans même pouvoir participer aux qualifications en raison d'une blessure au mollet gauche.





à lire aussi

Buzz sport

Ligue 1 et Liga, même combat ! Ligue 1

Ligue 1 et Liga, même combat !

Les deux championnats sont complètement fous. Real - Barca et Monaco - PSG sont à égalité ce qui permet d’avoir une fin de saison exceptionnelle en France et en Espagne. Presque identique, seulement sur le papier, au même point que le Real et Monaco possèdent un match en retard. Des équipes jumelles, les Monégasques et le club de la capitale espagnole sont aussi en demi-finale de la Ligue des Champions, un calendrier qui pourrait faire la différence dans cette fin de saison complexe.