Athlétisme - Dossiers

Bilan 2012 : Le chaînon manquant

Bilan 2012 : Le chaînon manquant

Renaud Lavillenie a réussi son pari, et surtout tenu la pression. Loin des maux généralement français de +la peur de gagner+ ou du satisfecit d'une 2e place, la saison 2012 de Lavillenie est un modèle du genre. Régulier et dominateur, il a sauté bien plus haut que tous ses adversaires en 2012. Lavillenie a successivement été sacré champion du monde en salle, champion de France, champion d'Europe et champion olympique, ces deux derniers titres à l'issue de concours mémorables, où sa force mentale est apparue aux grands jours et à grande hauteur (5,97 m). L'Auvergnat a également remporté pour la 3e année de suite la Ligue de diamant.

Lavillenie, enfin, a pris la place de Christophe Lemaitre, auteur de JO décevants, en tant que locomotive de l'athlétisme français. D'autres tricolores aspirent à connaître les mêmes joies. Jimmy Vicaut, l'autre pépite du sprint, dont la progression devrait faire de lui le 3e Français de l'histoire à passer sous les 10 secondes sur 100 m en 2013. Tous les espoirs sont permis pour Pierre-Ambroise Bosse sur 800 m, et pour le jeune Wilhem Belocian, cadet de 17 ans déjà médaillé de bronze aux Mondiaux juniors cette année sur 110 m haies.

A 25 ans, Lavillenie incarne le chaînon manquant entre l'ancienne génération tricolore et la nouvelle, attendue au sommet à Rio en 2016.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport

Arsenal redevient le roi de la Cup FA Cup

Arsenal redevient le roi de la Cup

Dépossédé de la FA Cup la saison dernière, Arsenal reprend son bien grâce à une victoire en finale face à Chelsea (2-1), samedi à Wembley. Non contents de sauver leur saison, les Gunners privent leur rival bleu du doublé Coupe-Championnat. Une belle satisfaction pour Sanchez, auteur de l'ouverture du score (4e), pour Ramsey auteur du but de la victoire (79e) après l'égalisation de Diego Costa (76e) et pour Arsène Wenger, qui devrait voir son bail à la tête d'Arsenal prolongé de deux saisons. Le club londonien remporte la 13e Coupe d'Angleterre de son histoire et renforce son statut de meilleure équipe au palmarès de la compétition.