Sebastian Vettel (Ferrari) a réalisé le meilleur temps de la qualification du Grand Prix de Singapour devant Max Verstappen et Daniel Ricciardo (Red Bull), à respectivement 0″323 et 0″349.

Singapour, c’est un peu Monaco. Sur un circuit urbain qui ne permet pas de dépasser ou très rarement, les qualifications sont souvent décisives pour la victoire finale. En neuf Grands Prix sur le circuit de la ville-Etat depuis 2008, sept ont été remportés par le pilote s’élançant en pole. Auteur du meilleur temps, Sebastian Vettel prend donc une option pour dimanche. D’autant qu’il peut faire coup double. En cas de victoire, il reprendrait la tête du Championnat du monde à Lewis Hamilton (Mercedes). Trois points seulement séparent les deux hommes. Pour le Britannique, cette séance de qualification n’a en rien ressemblé aux précédentes alors qu’il excelle dans l’exercice. Sur le circuit étroit et sinueux de Marina Bay, le pilote Mercedes devra partir de la cinquième position. Avec l’autre Ferrari de Kimi Räikkönen devant lui en prime. Pas vraiment le scénario idéal.

Les McLaren de l’Espagnol Fernando Alonso et du Belge Stoffel Vandoorne prendront le départ en huitième et neuvième positions. Des résultats étonnants pour des McLaren à la peine cette saison, mais qui s’expliquent aussi par la configuration du tracé de Singapour. Ici, le manque de puissance du moteur Honda n’est pas un handicap rédhibitoire.

Les Français ont été moins à la fête. Esteban Ocon, dont la Force India n’est « pas au mieux » sur les circuits urbains, et Romain Grosjean, dont la Haas « manque d’équilibre », sont respectivement quatorzième et quinzième sur la grille.

Grille de départ

1re ligne:
Sebastian Vettel (GER/Ferrari)
Max Verstappen (NED/Red Bull-TAG Heuer)
2e ligne:
Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull-TAG Heuer)
Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari)
3e ligne:
Lewis Hamilton (GBR/Mercedes)
Valtteri Bottas (FIN/Mercedes)
4e ligne:
Nico Hülkenberg (GER/Renault)
Fernando Alonso (ESP/McLaren-Honda)
5e ligne:
Stoffel Vandoorne (BEL/McLaren-Honda)
Carlos Sainz Jr (ESP/Toro Rosso-Renault)
6e ligne:
Jolyon Palmer (GBR/Renault)
Sergio Pérez (MEX/Force India-Mercedes)
7e ligne:
Daniil Kvyat (RUS/Toro Rosso-Renault)
Esteban Ocon (FRA/Force India-Mercedes)
8e ligne:
Romain Grosjean (FRA/Haas-Ferrari)
Kevin Magnussen (DEN/Haas-Ferrari)
9e ligne:
Felipe Massa (BRA/Williams-Mercedes)
Lance Stroll (CAN/Williams-Mercedes)
10e ligne:
Pascal Wehrlein (GER/Sauber-Ferrari)
Marcus Ericsson (SWE/Sauber-Ferrari)