Ce vendredi soir (19h00), les Girondins de Bordeaux, se déplacent sur la pelouse du LOSC pour l’ouverture de la 5e journée de Ligue 1. L’occasion pour Nicolas De Préville de déjà retrouver son ancien club qu’il a quitté dans les derniers jours du mercato…

« Je vais être honnête. Quand j’ai commencé la préparation, dans mon esprit je ne comptais pas partir du LOSC. Mais au mois d’août on m’a signifié que le club avait besoin d’argent et voulait me vendre », avait indiqué le joueur après son transfert à Bordeaux. Ce vendredi, il aura la « chance » de déjà retrouver son ancien club.

Mais il ne devra pas montrer des sentiments avec ses anciens coéquipier pour continuer le bon début de saison des Girondins de Bordeaux. En face, les hommes de Marcelo Bielsa devront absolument réagir pour enfin quitter la seconde partie du classement avant les matchs du week-end.

Mais la petite phrase de De Préville au début de l’article a fait réagir Gérard Lopez sur SFR Sport, l’occasion aussi de lancer les hostilités avant la rencontre : « ce qui est vrai, c’est le LOSC avait décidé de vendre l’un ou l’autre joueur, comme on vait décidé de prendre des joueurs. Et on avait eu en début de mercato une offre pour Yves Bissouma qui était de 25M€. Donc c’était que l’appât du gain, on aurait pu vendre d’autres joueurs. Mais on a décidé aussi de gérer le club sans prendre trop de risques. Pour ça, il faut un certain équilibre. On aurait pu encore investir mais en même temps, il faut garder un certain équilibre donc on a décidé de vendre Nicolas plutôt qu’un autre joueur. »

Marcelo Bielsa a aussi été interrogé sur De Préville en conférence de presse : « Je ne veux pas qu’on interprète de façon erronée, comme un manque de considération. J’ai beaucoup d’affection pour lui en tant qu’homme, au-delà de l’aspect professionnel. Ses qualités sont indiscutables. Mais les institutions doivent parfois s’adapter à certaines règles. »

Après les petites phrases place au terrain, meilleur manière de répondre aux critiques pour De Préville.