C’est un record dans l’histoire de la Formule 1. La séance de qualifications du Grand Prix d’Italie, de report en report, a duré près de quatre heures ! Dans des conditions climatiques difficiles, Lewis Hamilton (Mercedes) s’en est le mieux tiré pour décrocher sa 69e pole position. Le pilote britannique est désormais le recordman de l’exercice. Esteban Ocon (Force India) signe le troisième temps des qualifications.

Lewis Hamilton apprécie d’autant plus cette nouvelle pole que Ferrari n’a pas réussi à trouver son rythme devant les Tifosi. Sebastian Vettel et Kimi Räikköinen, une fois les pénalités reçues par les deux pilotes Red Bull prises en compte, occuperont seulement la troisième ligne. Deux pilotes ont su se montrer opportunistes pour réaliser la meilleure performance de leur carrière en qualifications. Lance Stroll (Williams) sera aux côtés d’Hamilton en première ligne et Esteban Ocon (Force India) partira de la troisième place. Ils ont eu la bonne idée de s’élancer dès le début de la Q3 avec des pneus pluies et ainsi bénéficier d’un meilleur rythme sur la piste.

Red Bull peut s’en vouloir d’avoir fait l’impasse sur Monza. L’équipe a procédé à plusieurs changements de pièces, faisant fi des pénalités sur la grille contre ses pilotes (15 pour Verstappen, 25 pour Ricciardo). Auteurs du deuxième et du troisième temps, le Néerlandais et l’Australien vont débuter en fond de grille malgré tout. Nico Hülkenberg (-10), Joylon Palmer (-15), Carlos Sainz (-10) et Fernando Alonso (-35) sont dans la même situation.

La séance a été passablement bousculée par la pluie. Le premier départ a été donné à 14h00, mais la Q1 s’est interrompue au bout de cinq minutes seulement. Le drapeau rouge avait été sorti suite à l’accident de Romain Grosjean (Haas). Victime d’un aquaplaning, le pilote français a subi un violent tête-à-queue dans la ligne droite des stands quelques instants après avoir indiqué qu’il ne pouvait pas voir où il allait sur une piste détrempée. La direction de course a joué ensuite la prudence en repoussant de quart d’heure en d’heure la reprise de la séance. Le feu vert a été donné à 16h30. Grosjean en a fait les frais car il n’a pas pu repartir, réalisant de fait le dernier temps de la journée.