Caroline Garcia décroche le plus grand titre de sa carrière à Wuhan (Chine) en renversant en finale l’Australienne Ashleigh Barty en trois manches 6-7 (3/7), 7-6 (7/4), 6-2.

Face à Ashleigh Barty, la Frnaçaise a puisé dans ses ressources pour venir à bout – en 2h45 tout de même – de l’étonnante australienne qui a gagné plus de 230 places au classement depuis le début de l’année marquée par un titre à Kuala Lumpur et une autre finale à Birmingham. Caroline Garcia a servi deux fois pour le gain du premier set mais Barty a pris le dessus. L’Australienne a ensuite servi à deux reprises pour plier la partie mais Garcia s’est accrochée pour recoller à 1 manche partout. Grâce à un break dès le troisième jeu du dernier set (2-1), la numéro 20 mondiale a pris le large et a multiplié les coups gagnants devant une adversaire sans solution.

La Française est tombée à genoux et a fondu en larmes dans les bras de son père et entraîneur, Louis-Paul Garcia, sous le coup de l’émotion. La Française savoure ce trophée après des «jours compliqués» durant la première moitié de saison. Elle avait lutté contre une blessure au dos et n’avait pas été épargnée par les critiques, notamment de son ex-partenaire de double Kristina Mladenovic, pour son choix de ne pas participer à la campagne de Fed Cup. Il s’agit de son premier trophée depuis plus d’un an: le quatrième sur le circuit WTA après Bogota (2014), Strasbourg et Majorque (2016). La Lyonnaise, qui fêtera ses 24 ans le 16 octobre, n’avait encore jamais remporté un tournoi de cette catégorie, la troisième derrière les « Premier Mandatory » (Indian Wells, Miami, Madrid, Pékin) et les quatre levées du Grand Chelem.